BLOW UP - FilmoTV

Réalisation : Michelangelo Antonioni
Avec : Vanessa Redgrave, Verushka, Sarah Miles, Peter Bowles, David Hemmings, Gillian Hills, Jane Birkin, John Castle, Ronan O'Casey, Reg Wilkins, Tsai Chin, Mary Kahl, Harry Hutchinson


Thomas, un jeune photographe londonien à la mode photographie un couple en train de s'embrasser dans un parc. La jeune femme réclame la pellicule, jusqu'à proposer de s'offrir à lui en échange du rouleau, mais Thomas parvient à développer ses photos et découvre en les agrandissant qu'il a assisté à un meurtre. Mais le cadavre a disparu et personne ne prêtera attention à son enquête.

En 1966, Michelangelo Antonioni vient de réaliser coup sur coup quatre films interprétés par Monica Vitti, <strong>L'Avventura</strong>, <strong>La Nuit, L'Eclipse</strong> et <strong>Le Désert rouge</strong>. Après cette tétralogie essentielle du cinéma moderne, Antonioni quitte l'Italie et son actrice de prédilection pour aller tourner pour la première fois un film en langue anglaise à Londres. Il délaisse par la même occasion ses personnages de femmes pour suivre les errances métaphysiques d'archétypes masculins habités par un désir vague de fuite, une pulsion morbide qui les achemine vers le dédoublement, la solitude, le vide, la mort. <br /><br />Inspiré d'une nouvelle de l'écrivain argentin Julio Cortazar, et plus secrètement du cinéma d'Alfred Hitchcock, <strong>Blow Up</strong> est un récit policier sans résolution, réflexion brillante sur l'art et la réalité, dans lequel l'agrandissement d'une image photographique permet l'apparition puis la disparition de la preuve d'un meurtre. Antonioni n'est pas seulement un des plus grands artistes de la modernité, c'est aussi un cinéaste de la jeunesse, de la contemporanéité et de la mode. Si le propos philosophique de <strong>Blow Up</strong> est universel, le film s'empare des fétiches du Londres branché de la fin des années 60, la « Swingin' London » et les critique avec intelligence et acuité en les situant au coeur de l'intrigue : la musique pop, les top models évaporés, la liberté sexuelle, l'art contemporain abstrait ou hyperréaliste et l'influence grandissante de la drogue. <br /><br /><strong>Blow Up</strong> est également un film "séminal" qui va influencer de manière explicite ou souterraine tout un pan du cinéma contemporain, de la série B au film de genre en passant par quelques films de grands cinéastes : <strong>Les Frissons de l'angoisse</strong> de Dario Argento, <strong>Conversation secrète</strong> de Francis Ford Coppola, <strong>Blow Out</strong> de Brian De Palma ne cachent pas leur dette au chef-d'oeuvre d'Antonioni.<br /> Après le triomphe critique et commercial de <strong>Blow Up</strong>, Palme d'Or à Cannes en 1967, Antonioni choisira de radicaliser sa démarche d'artiste et de voyageur avec des films encore plus spectaculaires et expérimentaux, <strong>Zabriskie Point</strong> et <strong>Profession : reporter</strong>.



Pour accéder à ce site et aux vidéos, vous devez installer
le plug-in Flash Player 9.

Télécharger Flash Player