10 Tours du monde des surprises

La surprise se définit – nous dit le dictionnaire – comme l’action par laquelle on surprend, par laquelle se manifeste quelque chose d’inattendu…Approprions nous la définition pour l’appliquer à quelques titres dont le seul lien serait le caractère singulier de leur proposition. Ce qui permet de relier dans une même famille pas comme les autres, la radicalité d’un film en noir et blanc de Patrice Leconte, l’histoire d’amour entre un lanceur de couteaux et  sa cible – et le premier film néo zélandais projeté au Festival de Cannes, un polar se déroulant en Egypte interprété par un suédois d’origine libanaise et une adaptation italienne du russe Boulgakov par le hongrois Petrovic… On y découvre un prêtre catholique prendre femme à Rome et un condamné à mort filmé au Texas par un allemand ( Herzog !), mais aussi une des plus belles fins de ces dernières années (Phoenix) et l’ancêtre mal connu de la comédie américaine (qui se souvient du National Lampoon ?)… Bref de quoi se laisser entraîner sans modération vers des directions auxquelles on ne pensait pas nécessairement la veille. Mais après tout…

Loading
0
0