CLAUDE BERRI

En 1984, Coluche, récompensé pour son rôle dans Tchao Pantin, s’exclame : « Je remercie Claude Berri… Comme tout le monde ». 1997, Alain Chabat voit Didier consacré Meilleur premier film : « Il faut toujours remercier Claude Berri ». Au-delà du running gag, sa manière de mettre en avant de nouveaux talents a fait de Claude Berri un monument du cinéma français. Chez FilmoTV, on célèbre Berri, le réalisateur, avec cinq de ses films : Le Vieil homme et l’enfant, Sex Shop, Un moment d’égarement, L’un reste, l’autre part et Ensemble, c’est tout.

Loading
0
0