Sélection SoFilm - Jacques Villeret

En quelques mois, il venait de tourner dans Iznogoud, de Patrick Braoudé, L’Antidote, de Vincent de Brus et Les Âmes grises, d’Yves Angelo. Il avait des projets, aussi. « On voulait faire l’équivalent des Bas-fonds, de Renoir, avec Gabin et Jouvet : un monde de SDF dont Jacques aurait été le gourou, raconte Jean-Pierre Mocky. Deneuve aurait fait une ancienne Miss France conservant ses biens dans une voiture d’enfant, et Vanessa Paradis une boiteuse. » Parfois, il parlait également d’écrire un scénario, de réaliser un film. Farid Tourab, producteur et ami, hausse les épaules : « Qui sait s’il l’a écrit ? Il était comme ça ; rien qu’en en parlant, ça pouvait devenir réel… » Jacques Villeret n’en fera rien : il est mort en janvier 2005, victime d’une hémorragie, comme rattrapé par sa gourmandise. Trop d’envie, trop de besoins, trop de dépendances, trop de blessures. L’histoire du clown triste ? Il y a de ça... lire la suite
Loading
0
0