Pour saluer une icone italienne, près de 100 films à son actif et toujours, toujours, toujours méconnue en France
Pour saluer une icone italienne, près de 100 films à son actif et toujours, toujours, toujours méconnue en France
Il était d’origine aristocratique. Son nom vrai nom était interminable, Antonio Griffo Focas Flavio Angelo Ducas Comneno Porfirrogenito Gagliardi De Curtis di Bisanzio. Le Prince décida de le simplifier en Toto. Star en Italie encore aujourd’hui, plus que méconnu en France, Toto dispose à son actif de près de 100 films, des comédies bien sûr, des vaudevilles, des parodies, des divertissements mais aussi des classiques, des rencontres avec des noms aussi prestigieux que Pasolini, Rossellini, Monicelli…Pourquoi un tel déficit de popularité entre l’Italie et la France ? C’est cette question à laquelle René Marx, spécialiste du cinéma italien et auteur du seul ouvrage français consacré au comédien, va répondre, en brossant tout naturellement autour d’une sélection de films proposée par FilmoTV, le portrait d’un artiste au talent que l’on n’hésite pas à qualifier de génial.
Il était d’origine aristocratique. Son nom vrai nom était interminable, Antonio Griffo Focas Flavio Angelo Ducas Comneno Porfirrogenito Gagliardi De Curtis di Bisanzio. Le Prince décida de le simplifier en Toto. Star en Italie encore aujourd’hui, plus que méconnu en France, Toto dispose à son actif de près de 100 films, des comédies bien sûr, des vaudevilles, des parodies, des divertissements mais aussi des classiques, des rencontres avec des noms aussi prestigieux que Pasolini, Rossellini, Monicelli…Pourquoi un tel déficit de popularité entre l’Italie et la France ? C’est cette question à laquelle René Marx, spécialiste du cinéma italien et auteur du seul ouvrage français consacré au comédien, va répondre, en brossant tout naturellement autour d’une sélection de films proposée par FilmoTV, le portrait d’un artiste au talent que l’on n’hésite pas à qualifier de génial.
Sur une route déserte, un vieille homme marche avec son fils. Ils rencontrent un corbeau qui parle et ce dernier essaie de les initier aux choses de la vie. Une réflexion sur l’idéalisme. 
En 1630, à Monza, Pasquale, sa femme et leurs douze enfants sont chassés de leur pays par l'occupant espagnol. Pour subvenir aux besoins gargantuesques de sa progéniture, Pasquale décide de se faire passer pour un moine dans l'espoir de bénéficier de l'élan de charité de ses coreligionnaires...
Naples, dans les années 1880, Felice et Pasquale sont tellement pauvres que leurs familles sont obligées de partager le même logement. Leur ami Eugenio leur demande de se faire passer pour des riches membres de sa famille pour rencontrer le père de sa fiancée. Il y a un succulent repas à la clé.
La comtesse Bernabei organise un repas à l'occasion de la visite à Montefalco d'un ministre du gouvernement fasciste. Un certain Biagio Tanzarella, soi-disant médecin particulier du Duce, fait partie des convives. Il tente en réalité de faire chanter le comte en le menaçant de révéler sa liaison...
Antonio Cocozza et Giuseppe D'Amore se détestent. Leurs enfants, Gabriella Cocozza et Carlo d'Amore, s'adorent et aimeraient se marier au plus vite. Mais leur parents désapprouvent cette union et vont tout entreprendre pour séparer les amoureux...
A la mort du caïd Pépé le Moko, tué lors d'une fusillade avec la police, sa famille se met en quête d'un successeur. Pour tenir ce rôle, le gang décide de désigner un parent éloigné, Antonio, alias «Totò», un homme-orchestre ambulant vivant à Naples qui devient malgré lui le caïd de la Casbah...
Sur une route déserte, un vieille homme marche avec son fils. Ils rencontrent un corbeau qui parle et ce dernier essaie de les initier aux choses de la vie. Une réflexion sur l’idéalisme. 
En 1630, à Monza, Pasquale, sa femme et leurs douze enfants sont chassés de leur pays par l'occupant espagnol. Pour subvenir aux besoins gargantuesques de sa progéniture, Pasquale décide de se faire passer pour un moine dans l'espoir de bénéficier de l'élan de charité de ses coreligionnaires...
Naples, dans les années 1880, Felice et Pasquale sont tellement pauvres que leurs familles sont obligées de partager le même logement. Leur ami Eugenio leur demande de se faire passer pour des riches membres de sa famille pour rencontrer le père de sa fiancée. Il y a un succulent repas à la clé.
La comtesse Bernabei organise un repas à l'occasion de la visite à Montefalco d'un ministre du gouvernement fasciste. Un certain Biagio Tanzarella, soi-disant médecin particulier du Duce, fait partie des convives. Il tente en réalité de faire chanter le comte en le menaçant de révéler sa liaison...
Antonio Cocozza et Giuseppe D'Amore se détestent. Leurs enfants, Gabriella Cocozza et Carlo d'Amore, s'adorent et aimeraient se marier au plus vite. Mais leur parents désapprouvent cette union et vont tout entreprendre pour séparer les amoureux...
A la mort du caïd Pépé le Moko, tué lors d'une fusillade avec la police, sa famille se met en quête d'un successeur. Pour tenir ce rôle, le gang décide de désigner un parent éloigné, Antonio, alias «Totò», un homme-orchestre ambulant vivant à Naples qui devient malgré lui le caïd de la Casbah...