125, RUE MONTMARTRE

À partir de 2.99 € | -50% avec le Pass Illimité (sous conditions)
Drame - 1959 - France - 82 MIN - VF - HD - Tous publics
Alors qu'il tente de se suicider en se jetant dans la Seine, Didier est secouru par Pascal qui passait là par hasard. Les deux hommes ne tardent pas à se lier d'amitié mais alors que Didier recommence à retrouver goût à la vie, Pascal se retrouve impliqué dans une affaire de meurtre ! C'est d'ailleurs "à cause" de Didier que Pascal est soupçonné...

Réalisé par

7 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Carlos Gómez
Carlos Gómez
CHRONIQUEUR

En 2019 la presse papier vit une crise profonde. Mais lorsqu’à la fin des années 50 Gilles Grangier réalise le polar que vous vous apprêtez à voir, les journaux se vendent littéralement comme des petits pains, à des milliers d’exemplaires chaque jour pour être précis, offrant du travail à une corporation disparue depuis : les crieurs de journaux.

Le héros de Grangier, interprété par Lino Ventura, est justement un de ces crieurs qui arpentent le pavé parisien, à pied, ou à vélo pour écouler leurs liasses de France Soir qu’il se procurent au 125 rue Montmartre, adresse historique des messageries de la presse parisienne. Bonhomme d’un genre solitaire, bourru, mais bon camarade, il partage sa vie entre son boulot, sa maîtresse et le bistrot du coin où comme il dit “il se fait des bourrelets” à force de manger gras…


Un jour, alors qu’il vient de finir sa tournée et flâne sur les quais de Seine, il sauve de la noyade un inconnu suicidaire qui va représenter pour lui le début de sérieux ennuis. Robert Hirsch joue ce désespéré auquel Lino Ventura va s’attacher sans avoir conscience du piège dans lequel il va l’entraîner… A noter que les dialogues sont signés Michel Audiard et qu’il s’agit de la version restaurée par Pathé qui vous est ici présentée. 

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Lino Ventura

Parce que tourné à la même époque, il fait vivre lui aussi le Paris des petits commerces des quartiers populaires.

Gilles Grangier

Parce qu'Alfred Hitchcock mieux que quiconque a régulièrement mis en scène des personnages innocents que tout accuse.

TOUCHEZ PAS AU GRISBI

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS