FILM SOCIALISME

À partir de 2.99 €
Jean-Luc Godard de retour au Festival de Cannes avec ce nouveau film en forme de réflexion sur notre monde
Politique / Histoire - 2010 - France | Suisse - 101 MIN - VF - Tous publics
Des mots, des images, des citations, des extraits de films, des invités, des acteurs : le nouveau kaléidoscope sonore et visuel de JLG ne se raconte pas...

Réalisé par

5.4 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Laurent Delmas
Laurent Delmas
CHRONIQUEUR

Ma position est quelque peu singulière : une fois n’est pas coutume, je suis exactement dans la même situation que vous, c’est-à-dire que je n’ai pas vu le film que je suis sensé vous présenter ! Certes, je pourrais mettre en pratique l’adage selon lequel « je ne vais pas voir les films dont je parle, ça pourrait m’influencer… » ! Mais, non, restons sérieux. Jusqu’à présent, seul un très petit nombre de personnes ont pu voir le nouveau film de Jean-Luc Godard. Et parmi elles, l’équipe de direction du Festival de Cannes qui a choisi de retenir ce Film Socialisme dans la catégorie « Un certain regard ».
Autrement dit, nous sommes ensemble dans la peau des spectateurs cannois qui vont découvrir en avant-première eux aussi la nouvelle œuvre d’un Tonton fringant du cinéma. En homme de communication avisé, Godard a laissé diffuser sur le Net depuis quelques semaines une, voire des bandes-annonces de son film dont une qui se veut la vision en accéléré de son long métrage ! Une nouvelle malice à mettre sur le compte de l’esprit facétieux du cinéaste suisse qui adore jouer avec la notion même de spectacle.
Alors que sait-on de ce film ?
Qu’il fait se côtoyer notamment une chanteuse très célèbre, un économiste, un philosophe et même des acteurs ! Et que Godard reprend le principe qui prévaut désormais dans tous ses films : celui du collage. Collage d’images, de textes, de citations, de situations, de sons et de musiques. A l’instar des personnages d’Agnès Varda, JLG se fait glaneur professionnel. Il pioche dans l’histoire mondiale des arts et dans les images d’actualité la matière de sa nouvelle contribution à l’exploration de notre monde. On peut donc s’attendre à des télescopages et autres propos radicaux qui vont enflammer la Croisette. Mais, chut, vous êtes bien dans la grande salle Debussy du Palais des Festivals, la séance commence, merci d’éteindre vos téléphones portables…

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Jean-Luc Godard

THE BIG EMPTY

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS