2 SOEURS

À partir de 1.99 €
Parce que les contes populaires Coréens peuvent parfois devenir des références du film d'horreur
Fantastique / Horreur - 2004 - Corée du Sud - 110 MIN - VO - interdit aux moins de 12 ans
Après la mort de leur mère, deux adolescentes reviennent avec leur père dans la maison familiale désormais tenue par leur belle-mère. Elles ont beaucoup de mal à supporter la présence de celle-ci. Les événements bizarres se multiplient, une présence étrange semble hanter les lieux. Les tensions grandissent tandis que le comportement de la nouvelle épouse de leur père devient de plus en plus étrange…

Réalisé par

6.8 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Cédric Jouarie
Cédric Jouarie
CHRONIQUEUR
Si 2 soeurs a rencontré un tel succès lors de sa sortie, c'est sans doute parce qu'il a tordu le cou aux sempiternels films d'horreur asiatiques mettant en scènes des fantômes mal coiffés ! Il faut dire que le film est réalisé par Kim Jee-Woon, un réalisateur coréen qui s'était illustré auparavant avec son segment Souvenirs dans le triptyque 3 histoires de l'au delà. Avec 2 soeurs, il confirme donc son goût pour une approche du film d'horreur résolument moderne, où la peur relève plus de la psychanalyse que du simple festival d'effets gore.

Comédien et metteur en scène de théâtre expérimenté, on sent bien l'influence de la scène dans la direction d'acteurs de Kim Jee-woon. Du coup, tous ses personnages ont presque l'air de vivre trop : trop gentils par moments, trop en colère à d'autres, il ne sont jamais dans la mesure. Au final, les femmes du film frisent toutes l'hystérie permanente tandis que les rares hommes semblent frappés de léthargie chronique.

Ce climat particulier renforce encore plus l'impression de malaise, qui fait peser sur le film un sentiment de danger imminent du début à la fin. à votre tour maintenant de faire la connaissance de ces 2 soeurs, de leurs joies, de leurs peines, et surtout de leur terrible secret...
Le contexte

Kim Jee-Woon

JE SUIS UN CYBORG

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS