28 JOURS EN SURSIS

2000
104 mn
Parce que Sandra Bullock buvait trois espressos avant chaque scène ou elle devait trembler
Ce film n’est plus disponible
Gwen Cummings est une journaliste particulièrement stressée. Et pour gérer son angoisse, elle a recours à la drogue et l'alcool. Elle pense que tout va bien jusqu'au jour où elle a un accident. Responsable, elle a le choix entre la détention et le centre de réhabilitation. Elle choisit la deuxième option et à 28 jours pour prendre conscience de son état. Mais sur place, aux côtés...
Ce film n’est plus disponible
Drame
Etats-Unis
Tous publics

1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

Après l’immense succès de Speed, Sandra Bullock, jusque-là cantonnée à des seconds rôles de potiches, devient une star internationale. Son petit côté girl next door un peu fou-fou en fait une parfaite héroïne de comédie romantique et ou de thrillers d’action. 28 jours en sursis est son premier rôle principal où elle ne joue ni les amoureuses transies, ni les acolytes de choc. 

Elle y incarne Gwen Cummings, une vraie party girl qui, un jour, sous l’emprise de l’alcool, va avoir un accident de voiture l’obligeant à choisir entre la réclusion ou la cure de désintoxication. Elle a alors 28 jours pour reconnaître qu’elle et dépendante à l’alcool, sinon c’est retour par la case prison. 

Mais face aux patients traités dans le centre, la jeune femme ne parvient pas à se reconnaître et préfère nier l’évidence. Seul son thérapeute personnel, joué par Steve Buscemi, saura l’aider à lâcher prise et à admettre ses problèmes. Drame de l’addiction traversé de fulgurances comiques plutôt bienvenues, 28 jours en sursis est aussi un bon film hybride qui évite les pièges du genre.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver POUR L'AMOUR D'UNE FEMME DE LUIS MANDOKI (Car il s'agit ici aussi d'une femme qui a sombré dans l'addiction et qui cherche à s'en sortir.) ou encore UNE VIE VOLÉE DE JAMES MANGOLD (Car le film offre un autre regard sur la maladie et l'internement.).