28 SECONDES POUR UN HOLD-UP

Bientôt disponible
Parce que Jean-Claude Killy, oui, oui, le champion de ski, fit aussi du cinéma
Policier / Suspense - 1972 - Etats-Unis - 90 MIN - Tous publics
Skieur de profession, Christian Biton organise le hold-up de la station de ski ou il travaille. Aidé par sa petite amie Monica et son collègue Bob, il réussit son forfait en allant planquer l'argent dans une crevasse en pleine montagne. Mais, Enrico Dolphi, un inspecteur des assurances, a remarqué son manège et se met à le pister... sur les pistes !

Réalisé par

6 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Christophe Lemaire
Christophe Lemaire
CHRONIQUEUR

A la fin des années 60 Jean Claude Killy est déjà une légende. Triple champion olympique de ski à Grenoble, il remporte aussi six titres de champion du monde. Comme beaucoup de sportifs renommés, il tente l’aventure cinématographique. En 1972, il joue ainsi dans 28 secondes pour un Hold-up, production américaine qui reste à ce jour son unique apparition  à l’écran. Il interprète, Christian Bito, un moniteur de ski qui, aidé par sa fiancée et un collègue, dérobe les gains de la station où il travaille. Soit 250 000 dollars qu’il va planquer dans une crevasse inaccessible…

Sous la houlette du cinéaste américain George Engund qui avait dirigé Marlon Brando dix ans auparavant dans Le Vilain américain, Jean-Claude Killy, comme il l’a reconnu par la suite dans diverses interviews, aurait voulu être plus naturel car, précise-t-il à juste titre "son jeu était un peu raide". N’empêche que le film vaut surtout le coup pour ce que Jean Claude Killy sait faire : skier ! La première séquence où il descend seul le long d’un glacier est visuellement magnifique. Idem pour les autres séquences où, après le casse, il glisse le long des pistes les plus dangereuses de hautes montagnes italiennes, le cinéaste n’hésitant pas à user du ralenti pour capturer d’au plus près les performances neigeuses de l’acteur/skieur.

A noter que la jolie et regrettée Danielle Gaubert, qui interprète sa girl-friend dans le film, était sa compagne de  l’époque.  

Le contexte

Un des premiers films avec Steve McQueen en vedette dans le rôle d'un chauffeur de braqueurs de banques

George Englund

Confrontation au sommet entre Jean-Paul Belmondo et Omar Sharif pour cette histoire de casse à Athènes réalisée par Henri Verneuil.

TERRAIN VAGUE

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS