Bande Annonce de 360Découvrez la bande Annonce de 360 sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/4030/fond/4030_w_500.jpg
Fernando Mereilles
Dinara DrukarovaJamel DebbouzeJude LawMoritz BleibtreuRachel WeiszAnthony HopkinsBen FosterGabriela MarcinkovaLucia SiposovaMaria FlorDanica JurcovaDjemel BarekVladimir Vdovichenkov

360

106 mn

Note de SensCritique :

5.5 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Fernando Mereilles.

Casting : Dinara Drukarova, Jamel Debbouze, Jude Law, Moritz Bleibtreu, Rachel Weisz, Anthony Hopkins, Ben Foster, Gabriela Marcinkova, Lucia Siposova, Maria Flor, Danica Jurcova, Djemel Barek. Vladimir Vdovichenkov

Synopsis : A Vienne, Paris, Londres, Denver ou Bratislava, des hommes et des femmes, jeunes et moins jeunes, que rien ne semble lier en apparence, se croisent, se frôlent, se retrouvent. Leurs décisions, leurs mouvements ou au contraire leur immobilité affectent la vie des autres à leur insu. Nous croisons ainsi un homme d’affaire britannique dont le mariage est en péril, son épouse qui a une liaison avec un photographe brésilien, la petite amie de celui-ci qui décide de le quitter, un père inconsolable à la recherche de sa fille disparue, un prisonnier en permission, une prostituée tchèque et sa jeune sœur, un dentiste algérien amoureux d’une femme mariée à un membre de la mafia russe… 

Scénario : Peter Morgan.
Musique : Robert Burger.
Pays : Autriche | Brésil | Royaume-Uni
Tags : Drame, Histoires à tiroirs, Vieux couples, Immigrants, Loin de chez soi, Plus d'émotion, Des couples malheureux, PLUS D'EMOTIONS.

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
voir ce film

360 est librement adapté de La Ronde d’Arthur Schnitzler, par Peter Morgan prolifique scénariste auquel on doit, entre autres, Le Dernier Roi d’Ecosse (Kevin Macdonald, 2006), The Queen (Stephen Frears, 2006), Deux sœurs pour un roi (Justin Chadwick, 2008) ou Au delà (Clint Eastwood, 2010). C’est un film choral traversant les frontières, de Vienne à Paris en passant par Londres, Denver, ou Bratislava, dans lequel les actions des uns changent la vie des autres.

Le casting est impressionnant puisqu’on y retrouve Jude Law en homme d’affaire tenté par l’infidélité, Moritz Bleibtreu en maître chanteur improvisé, Rachel Weisz en directrice de magazine et épouse adultère, Jamel Debbouze en dentiste parisien d’origine algérienne que sa religion empêche de déclarer sa flamme à son assistante, une Russe mal mariée incarnée par Dinara Drukarova ; Ben Foster en délinquant sexuel angoissé par la liberté surveillée, Anthony Hopkins en alcoolique repenti et en père inconsolable cherchant sa fille de par le monde…

Aux commandes de cette superproduction, le réalisateur brésilien Fernando Mereilles dont la carrière, commencée au milieu des années 1980 dans son pays avec des documentaires, des publicités et des séries télévisées, a pris un essor international en 2002. C’est cette année-là qu’on a découvert son film coup de poing, adapté du best seller de Paolo Lins, La Cité de Dieu. On y suivait les chemins radicalement différents empruntés par deux enfants des favellas de Rio de Janeiro. Habitué à jongler avec de nombreux personnages, comme il l’a prouvé ensuite dans la série télévisée La Cité des hommes (de 2002 à 2005) ou le film choral Blindness (2008), Mereilles semblait la personne adéquate pour mettre en images le scénario de Peter Morgan.

Dans la famille des réalisateurs de films choraux, Fernando Mereilles n’est pas le seul, loin s’en faut. Robert Altman est passé maître dans l’art de réunir des foules et de faire exister chaque individu à l’écran avec Nashville (1975), Un mariage (1978) ou The Player (1992). Dans Shortcuts (1993) que ce dernier adapte d’une série de nouvelles de Raymond Carver, ce n’est plus la politique, les liens familiaux ou le cinéma qui réunissent les personnages, mais le hasard, qui en met certains en présence des autres, ce qui change à jamais leur vie.

Le Français Claude Lelouch, après quelques fresques intergénérationnelles liées à la guerre comme Les Uns et les autres (1981) ou Partir revenir (1985), a imaginé des influences plus aléatoires pour réunir les personnages de Il y a des jours… et des lunes (1990).  L’américain Paul Thomas Anderson a fait de même avec Magnolia (1999) gigantesque portrait de groupe où filiation, manque d’amour et besoin de pardon tissent le fil rouge qui relie chacun des personnages. Ces thèmes sont aussi la trame du formidable Lone Star (1996) réalisé par John Sayles, souvent attentif aux mouvements intérieurs de groupes d’individus comme dans City of hope (1991), Sunshine state (2002) ou Silver City (2004). Le Mexicain Alejandro Gonzales Iñarritu s’en est fait une spécialité, puisque chacun de ses longs métrages, depuis le premier, Amours chiennes,  découvert à la Semaine de la Critique à Cannes en 2000, mêle les destinées de plusieurs personnages sans raison apparente, comme c’était le cas dans 21 grammes (2003), Babel (2006), ou Biutiful (2010).

Mais le thème profond qui sous-tend 360 est celui d’une connexion invisible entre chacun de nous qui fait que la vie d’un homme, quel qu’il soit, ses choix et ses non choix, affectent la vie des autres. Qu’on l’appelle «mondialisation» ou «battement d’aile du papillon», le résultat est le même. Et le plus beau film sur le sujet est sans conteste La vie est belle de Frank Capra (1946). Un homme désespéré, ayant le vœu de n’être jamais né y est exaucé par un ange envoyé à ses côtés, il découvre alors ce que la vie aurait été sans lui. Différente, triste et incomplète.

Et bien, quand je vois la moyenne des notes de 4.8, je me dit que j'ai pas été voir le même film ^^ Car c'est l'une des bonnes surprises de l'année je trouve. Lorsque j'en ai entendu parler pour la première fois, j'ai regarder le casting et me suis dit que c'était encore ...

Lire la suite
8
Matom

Alors certes on va entendre des "mais ou est le Fernando Meirelles de la Cité de Dieu" mais je considère qu'il faut voir au delà de ça et que ce film est dans la continuité de son oeuvre depuis Blindness et The Constant gardener. Un film finalement intimiste et sensible. Le ...

Lire la suite
7
Dju

j'ai trouvé cette nouvelle adaptation de la ronde, très sympa, les histoires qui s'entrecroisent sont intéressantes, l'ensemble des acteurs en forme (rachel weitz, anthony hopkins, jude law, ben fostre, jammel debbouze...), tout se tient et fait sens. Un bon moment. ...

Lire la suite
7
HenriMesquidaJr
le contexte
  • Egalement interprété par
    Rachel Weisz
  • Pas si éloigné
    Adapté, comme 360 du roman d’Arthur Schnitzler ce film observe les liens qui unissent plusieurs couples d’hommes et de femmes au gré du hasard ou d’un destin malin...
  • Egalement realisé par
    Fernando Mereilles
  • Dans le même genre
    Comment les destinées de personnes réunies par le hasard – un patron de café, un photographe amateur, un adolescent noir - vont se mêler et s’emmêler pour se lier inextricablement...
A voir également
Affiche du film SHERLOCK HOLMES

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film POULET AUX PRUNES

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film BLINDNESS

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film TYRANNOSAUR

à partir de

9.99
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés