37°2 LE MATIN

Bientôt disponible
Parce que l'histoire de Zorg et Betty s'enrichit ici de presque une heure
Drame - 1986 - France - 177 MIN - Tous publics

Zorg vit de petits boulots dans une station balnéaire. Depuis peu, il vit une passion dévorante avec la très sensuelle Betty. Les sautes d’humeur de celle-ci font perdre son emploi à Zorg.  À la recherche du bonheur, le couple va de place en place, de métiers en métiers, logeant chez des amis.

Lorsque Betty découvre que Zorg écrit des romans durant ses loisirs, elle envoie ses manuscrits chez les éditeurs parisiens pour le faire publier. Décidée à changer de vie, elle se persuade qu’elle est enceinte.

6.7 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Sylvain Angiboust
Sylvain Angiboust
CHRONIQUEUR

Parmi les films français à avoir marqué les années 80 par leur esthétique, il y a sans conteste Subway de Luc Besson, Mauvais Sang de Léos Carax ou encore 37°2 le matin de Jean-Jacques Beineix. Le film qui a permis au réalisateur de Diva de revenir sur le devant de la scène après l’échec de La lune dans le caniveau. Un film dont le succès a été tel que Jean-Jacques Beineix a pu en monter une version longue, comprenant notamment la scène hot avec «un petit escargot tout chaud » et celle du braquage.

Beineix qui a l’époque se refusait à écrire un scénario original a adapté son film du roman de Philippe Djian, à l’époque jeune romancier très en vogue. Le héros de 37°2 le matin tient d’ailleurs un peu de Djian, puisque lui aussi écrit. A ses heures perdues. Mais on le découvre dans le film en homme à tout faire de bungalows de vacances sur une plage, en couple avec Betty. Betty va tout changer dans sa vie, foutre le feu à la cabane, et ranimer la flamme en Zorg. Jusqu’à l’aimer à la folie.

Zorg, c’est Jean-Hugues Anglade, acteur emblématique de ces années 80, au même titre que Christophe Lambert, avec qui il a joué dans Subway, ou Hippolyte Girardot. Face à lui, la dernière bombe en date du cinéma français, Béatrice Dalle, dans son premier rôle. Mais vous allez également reconnaître certains acteurs qui débutaient à l’époque comme Vincent Lindon en gendarme chantant, Clémentine Célarié, en nymphomane, ou encore Gérard Darmon dans le rôle du meilleur pote et qui avait déjà tourné dans Diva de Beineix.

Tags

Contexte

Béatrice Dalle

La même année que Jean-Jacques Beineix, Yves Boisset adapte lui-aussi un roman de Philippe Djian : ce polar réunit Lambert Wilson et Tchéky Karyo.

Jean-Jacques Beineix

Comme Beineix, Paul Verhoeven met en scène crûment la liaison destructrice d'un artiste et d'une jeune femme provocante.

LA FILLE DE L'AIR

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité