A L'HEURE DES SOUVENIRS

À partir de 11.99 €
Pour la finesse avec laquelle le thème de la mémoire et traité.
Drame - 2017 - Royaume-Uni|Etats-Unis d'Amérique - 104 MIN - VM - HD - Tous publics
Un homme, divorcé et retraité, hanté par son passé, fait une découverte qui l'amène à envisager son existence d'une façon totalement différente.

Réalisé par

6.1 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Nabil Massad
Nabil Massad
CHRONIQUEUR

Tony Webster est à l'âge où, selon lui, on n'attend plus grand chose de l'existence. Retraité, divorcé et père d'une fille qu'il voit en de rares occasions comme par exemple la conduire à la maternité afin qu'elle y pratique des exercices destinés aux femmes qui vont bientôt accoucher, et ce lorsque son ex n'est pas en mesure de le faire, Tony voit cependant sa vie bouleversée par la réception d'un acte notarial l'informant du fait qu'il hérite d'une petite somme léguée par la défunte mère d'une très ancienne petite amie, de même que de deux lettres dont l'une se trouve en possession de ladite amie. Quarante années vont ainsi se dérouler dans la mémoire de Tony, lui révélant des faits qu'il pensait enfouis à jamais. 

The Sense of an Ending est un film réalisé par le cinéaste indien Ritesh Batra à qui l'on doit le très beau The Lunchbox sorti en 2013 après un passage plutôt remarqué à la Semaine de la critique, au Festival de Cannes de cette même année. The Sense of an Ending est le premier film tourné par Batra en langue anglaise, il s'agit de l'adaptation du roman portant le même titre, écrit par Julian Barnes et détenteur du prix Booker. 

The Sense of an Ending compte dans sa distribution Jim Broadbent dont la prolifique filmographie inclut aussi bien des œuvres de Mike Leigh que de Martin Scorsese, Baz Luhrmann, Steven Spielberg, Mira Nair, les Wachowski, David Yates et quelques autres. Puis Charlotte Rampling qu'on ne présente plus, et Emily Mortimer vue pour sa part dans Shutter Island et Hugo Cabret, tous deux de Martin Scorsese, mais également dans Match Point de Woody Allen. Que du beau linge.

FILMOTV vous recommande

Même réal

Pas si éloigné

Pas si éloigné

Contexte

Jim Broadbent

Cette oeuvre de Mike Leigh réunit également devant la caméra Jim Broadbent et Oliver Maltman, alias Victor dans The Sense of an Ending.

Ritesh Batra

Ce film d'Andrew Haigh évoque 45 années de la vie d'un couple marié.

TOPSY TURVY

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité