ABSOLUTELY ANYTHING

2015
86 mn
C'est la dernière occasion d'entendre Robin Williams
Ce film n’est plus disponible
Neil Clarke est au bout du rouleau. Son travail d'enseignant ne lui donne plus le moindre plaisir et sa voisine du dessous, dont il est amoureux, ne lui prête aucune attention. Mais la chance est de son côté: un conseil d'extraterrestres lui accorde le pouvoir de faire tout ce qu'il désire, y compris les choses les plus folles. Neil se rend compte de son nouveau pouvoir: il demande l...
Ce film n’est plus disponible
Science-fiction
Grande-Bretagne
Tous publics

1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
bonus
Les + de filmo

Sont produits chaque année des milliers de films à travers le monde. Il ne faut donc pas s’étonner que certains sujets n’aient pas l’originalité que l’on voudrait : les thèmes ne sont pas démultipliables à l’infini. C’est la première qualité d’Absolutely anything, le film ne ressemble à rien de connu. Il faut dire que cette histoire d’un anonyme désenchanté qui devient maître du monde pour avoir reçu des pouvoirs illimités de la part d’extraterrestres pas très clairs a des parfums pour le moins inédits.

Avec un présupposé de cet acabit, il aurait été facile de verser dans une métaphysique délirante et incontrôlée. Terry Jones, qui signe le film, y a apparemment renoncé au profit d’une histoire relativement linéaire, de gags grand public, même s’il s’inspire d’une nouvelle de H.G. Wells, l’auteur de L’Homme invisible et de La Guerre des mondes.

De fait c’est en serviteur zélé du nonsense que Jones apparaît. Il se régale manifestement à faire parler les chiens, à atomiser les établissements scolaires et à convoquer un Yalta d’extraterrestres plus répugnants les uns que les autres. A sa place, on aurait fait pareil.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver MARS ATTACKS (Les occasions de marier science-fiction et rire sont rares) ou encore DOCTEUR JERRY ET MR LOVE (C'est une autre histoire d'un benêt en amour qui parvient à ses fins par le biais d'une découverte scientifique).