Bande Annonce de ADIEU GARYDécouvrez la bande Annonce de ADIEU GARY sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/1479/fond/1479_w_500.jpg
Nassim Amaouche
Dominique ReymondJean-Pierre BacriYasmine BelmadiAlexandre BonninMhamed ArezkiSabrina OuazaniBernard Blancan

ADIEU GARY

72 mn

Note de SensCritique :

6 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Nassim Amaouche.

Casting : Dominique Reymond, Jean-Pierre Bacri, Yasmine Belmadi, Alexandre Bonnin, Mhamed Arezki, Sabrina Ouazani. Bernard Blancan

Synopsis : Dans la chaleur du Midi, la chronique d'une cité ouvrière vidée de ses ouvriers... Enfin, tous ne sont pas partis chercher du travail ailleurs. Par exemple, Francis est resté, pour entretenir sa machine devenue inutile et son fils Samir vient le retrouver, comme on retourne au bled. Et puis il y a la voisine Maria, et son fils José qui, tous les jours, dans ce décor de western, va attendre le retour de son père, le fameux Gary Cooper...

Scénario : Nassim Amaouche.
Musique : Trio Joubran.
Pays : France
Tags : Drame, Les débuts de …, Comédie, Le monde ouvrier, Les provinces françaises, Portraits de groupe français, Des papas français, Au supermaché.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film
Il fait chaud dans ce Midi, la rue principale est déserte... et d'ailleurs, c'est tout le village qui est désert depuis que le travail est parti. Désert comme un petit Sahara, fantôme comme un décor désaffecté de western... A la surprise des rares occupants de la cité, un nouvel habitant se pointe en quête de son père... Selectionné à la Semaine de la Critique, au festival de Cannes 2009, ce premier film de Nassim Amaouche y a obtenu le Grand Prix.

Le désabusement sied toujours aussi bien à Jean-Pierre Bacri, tout comme le rapprochement -- ou l'éloignement -- entre la France et l'Algérie. Sauf que là, les dures contraintes de la réalité sociale et multiculturelle du Sud de la France, sont transposées dans un décor étonnant de ville fantôme, façon western. Vous savez, une de ces villes où, selon la coutume, le bon en découd avec la brute au milieu de la rue principale, dans un duel de pétoires...

Et d'ailleurs, ce n'est pas un hasard. Le fils de la voisine y croit dur comme fer: son père, c'est Gary. Gary Cooper. L'acteur légendaire -- a-t-il seulement existé?, aujourd'hui on se le demande -- dont nous reparlerons après le film.
Et c'est bientôt puisque le film est court, 1h15, une autre preuve de bon goût.
Si Gary Cooper est passé à la postérité -- il est mort en 61 tout de même -- c'est d'abord à cause du western Le train sifflera trois fois, de Fred Zinneman en 1952, où il triomphait seul d'un quatuor de bandits, après avoir été lâché par tous ses amis. Dans l'histoire, il gagna un Oscar, de bons moments avec Grace Kelly et nous, on se retrouvait avec une petite musique entêtante: "Si toi aussi tu m'abandonnes, il ne me restera plus rien; plus rien du tout et plus personne, si toi aussi tu m'abandonnes...". Mais Cooper n'a pas fait que des westerns; si l'envie vous prend d'un petit voyage nostalgique dans sa carrière, ne manquez pas deux films de Capra (L'Extravagant Mr Deeds et L'Homme de la rue) et un film de Hawks sur la première guerre mondiale, Sergent York.

Notons aussi que Gary Cooper est le second Américain célèbre avec qui Jean-Pierre Bacri partage une affiche de film. La première fois, c'était 10 ans auparavant, en 1999, dans l'excellent premier film de son copain et associé, Sam Karmann. Le film s'appellait Kennedy et Moi. C'était aussi le premier produit par Bacri, au travers de leur société commune, les films A4. Une société à qui on doit, entre autres, ce premier long de Nassim Amaouche ainsi que le Parlez-moi de la pluie d'Agnès Jaoui, en 2008, qui réunissait Bacri et Jamel Debbouze du côté d'Aix en Provence. D'ailleurs, si vous vous demandez où se trouve le village de cet Adieu Gary et bien sachez qu'il s'agit de la Cité blanche du Teil, en Ardèche; un ensemble construit par un fabricant de ciment et qui a compté jusqu'à 1200 habitants avant que sa population ne retombe à 4.

Et à propos de cité blanche, si ça vous dit de voir un village de western entièrement repeint en rouge, c'est le moment de revoir L'Homme des hautes plaines, de et avec Clint Eastwood, tourné en 1973.

" Voyez-vous ces êtres vivants ?"

Un tout petit film, presque un format et une histoire de court métrage, un film tout plein de tendresse qui sort d'une imagination fantaisiste et tendre, qui se place dans un grand terrain de nulle part, pas partout mais quelque part où tout a disparu: écoles, usine, lieu de ...

Lire la suite
7
eloch

La fin d'un monde

Ce film s'inscrit d'abord dans un lieu particulier, à savoir une cité ouvrière aujourd'hui abandonnée, la cité blanche du Teil en Ardèche, non loin du Rhône. Le film a été réalisé dans ce décor pour le moins triste, celui d'une ville fantôme abandonnée par ses habitants ...

Lire la suite
7
socrate

De nombreux thèmes lourds sont abordés dans ce petit film (la misère sociale, le déracinement, les relations père-fils...) sans jamais être pesants. Nassim Amaouche pose un regard tendre et bienveillant sur ses personnages, leur ennui n'a rien de glauque, leur misère n'est ...

Lire la suite
8
Alexandre Agnes
A voir également
Affiche du film CUISINE ET DÉPENDANCES

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film PINOT SIMPLE-FLIC
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film AMITIÉS SINCÈRES

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SOUS LE FIGUIER

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés