ADIEU L'AMI

À partir de 2.99 €
Parce que c'est le réalisateur John Berry qui double Bronson en français
Policier / Suspense - France|Italie - 111 MIN - VF - Tous publics
Légionnaire-médecin démobilisé, l'énigmatique Dino Barran accepte d'aider la femme d'un compagnon d'armes, Mozart, qu'il a tué accidentellement, pour honorer la mémoire de son ami. Il doit se laisser enfermer dans la chambre forte de l'entreprise où elle travaille afin d'en ouvrir le coffre-fort et y replacer des documents compromettants pour elle. Ne connaissant qu'une partie de la combinaison, qu'elle lui a donnée, la durée de la trève de Noël ne sera pas de trop.  Pour l'occasion, il doit faire équipe avec Franz Propp, un autre légionnaire…

Réalisé par

6.3 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Marc Godin
Marc Godin
CHRONIQUEUR

Avant d’incarner les justiciers mutiques dans une série de polars des années 70-80, Alain Delon n’avait pas peur de partager l’affiche avec d’autres stars viriles comme Lino Ventura, Maurice Ronet, Jean-Paul Belmondo ou Toshiro Mifune. Ici, il affronte à l’écran Charles Buchinsky - alias Charles Bronson - dans une sombre histoire de légionnaires qui se retrouvent pris au piège dans une chambre-forte pour un casse qui ne va pas se dérouler comme prévu… Un thriller qui fait parler autant les armes que la testostérone, avec coups de poing au visage en guise d’accolade et un huis clos avec les deux mâles, torses nus et huilés.

En 1967, Charles Bronson avait déjà incarné un des 7 mercenaires, mais c’est dans Mitraillette Kelly, une petite série B de Roger Corman tourné en 9 jours, qu’Alain Delon le remarque. Il impose au casting cet acteur à la carrure d'athlète et au visage buriné, qui s’était lui aussi fait une spécialité des rôles de durs à cuire. Après Adieu l’ami, c’est avec Sergio Leone que Bronson va définitivement gagner ses galons de star en incarnant Harmonica dans Il était une fois dans l’Ouest. Il retrouvera Alain Delon quatre ans plus tard dans Soleil rouge

FILMOTV vous recommande

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Un cambriolage sert de toile de fond au film.

Jean Herman

Adieu l’ami est un « caper movie », film de casse, comme Ocean's Eleven, Killing Zoe ou Topkapi.

IL ÉTAIT UNE FOIS DANS L'OUEST

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité