Bande Annonce de AELITADécouvrez la bande Annonce de AELITA sur FilmoTVhttp://
Yakov Protazanov
Igor IlynskiKonstantin EggeryNikolai BatalovNikolai TsereteliPavel PolValentina KuindziVera OrlovaYuliva SolntsevaYurij Zavadsky

AELITA

81 mn

Note de SensCritique :

6.4 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Yakov Protazanov.

Casting : Igor Ilynski, Konstantin Eggery, Nikolai Batalov, Nikolai Tsereteli, Pavel Pol, Valentina Kuindzi, Vera Orlova, Yuliva Solntseva. Yurij Zavadsky

Synopsis : Décembre 1921 : les radios du monde entier reçoivent un message indéchiffrable. Celui-ci provient en fait de Mars ou règne la reine Aelita, ainsi que son père qui dirige un état totalitaire. Regardant la terre au télescope, Aelita tombe amoureuse d’un humain, ce qui met en fureur son prétendant en titre.

Scénario : Alexei Fajko, Fyodor Otsep.
Musique : Alexandre Rannie Inspiré de Prokofiev.
Tags : Science-fiction, Etrange !, Cinéma soviétique, Dans le futur, Vers d'autres galaxies.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Au regard du seul cinéma soviétique, Yakov Protazanov apparaît comme un metteur en scène d’une ancienne génération, puisqu’il a débuté sa carrière avant 1917, à l’époque tsariste. Protazanov s’exile au moment de la Révolution avant de revenir assez rapidement en Union Soviétique et  de devenir un des cinéastes les plus en vues du régime. Protazanov a donc vécu une carrière plutôt heureuse, même si on ne saurait le qualifier de grand cinéaste, à l’exception d’un film marquant : « Aelita ».

Aelita constitue un spécimen unique dans l’histoire de l’Union Soviétique, et même dans l’histoire du cinéma tout court puisqu’il s’agit d’un film de science-fiction de pure propagande communiste. Et qu’il est  incomparable dans son genre : des terriens reçoivent un message de la planète Mars, un  signal qui est envoyé en Union Soviétique, désormais centre du monde puisque c’est là que les martiens se doivent contacter la terre plutôt qu’aux Etats-Unis ou en Europe bien évidemment.

Revu avec quelques décennies de décalage, Aelita demeure frappant tant il demeure emblématique de l’esprit de la NEP qui agite alors la nation. Le film illustre d’une part un contact des martiens avec Terre, la Terre ne pouvant en l’espèce qu’être assimilée à l’Union Soviétique. Le contact entraîne une expédition Soviétique sur Mars afin de rencontrer la princesse martienne et qu’y soient établies les Républiques Soviétiques Socialistes de Mars. Ce qui marque dans un tel projet - qui n’est pas par ailleurs sans pouvoir déclencher aujourd’hui quelques rires -, c’est le souci d’exporter la Révolution Soviétique, non plus sur la terre mais aussi dans l’espace, un projet typique dans son idéologie de la NEP dans sa version Trotskiste : quand Staline arrivera à la tête du pouvoir, la Révolution cessera de devoir être exportée et ce tant que Staline cherchera à l’implanter fermement sur le sol Russe. Aelita deviendra alors réellement un artefact de son époque.

Est aussi original l’esthétisme d’Aelita, clairement en phase avec le cubisme, le constructivisme, et les arts plastique de l’époque. Si on peut considérer que l’esthétique dominante du cinéma du moment, principalement en Europe, est  l’expressionnisme, on peut valablement constater que pour influencer les autres cinématographies, le cinéma soviétique entend utiliser Aelita comme véhicule d’exportation du cubo-futurisme. Les décors de la planète Mars qui nous semblent très étonnant avec le recul, sont clairement le reflet d’une telle époque et d’un tel  esthétisme. Le cubo-futurisme d’Aelita propose des décors de Mars conçus par les Soviétiques qui ne sont pas sans évoquer l’esthétique disco-boîte de nuit des années 80.

Bien évidemment, Aelita a rencontré un vif succès à l’étranger. Il est en revanche assez mal reçu par la presse Soviétique du moment, car, quand le film sort, le régime est déjà passé à une autre étape. Pour lui, il ne s’agit désormais plus de se rendre sur Mars pour convertir, mais bien de serrer les verrous sur son propre territoire.

Majeure en son temps, l’influence des cinéastes soviétiques qui ont travaillé pendant une période exceptionnelle, celle de la NEP, se perd néanmoins dans les années 30 qui constituent des années de véritable fermeture.  L’impulsion de ceux-ci se retrouvera néanmoins dans le cinéma Soviétique d’après guerre  essentiellement pendant sa période Khrouchtchev, mais surtout dans le cinéma dit du bloc de l’Est.  

Il apparaît que le cinéma soviétique n’a jamais été aussi prestigieux que dans les années 60 avec l’émergence de réalisateurs tels que Andrei Tarkovski et Mikhail Kalatozov. Les ambitions de la période étaient de nature inspirée, mettant en avant  un cinéma de l’épopée, un cinéma spectaculaire, un cinéma qui permet d’irriguer plusieurs générations de cinéastes… et dont les racines se trouvent dans les films des années 20 et 30. La glaciation brejenevienne mettra néanmoins un terme à ce mouvement.

Par ailleurs  il est frappant de constater en revoyant des films tels que « Tempête sur l’Asie » ou « la Terre »,  l’influence évidente que ce cinéma exercera sur tout le cinéma du bloc de l’Est, en Pologne ou en Tchécoslovaquie notamment. De façon générale, il jouera  une force motrice dans l’ensemble  du cinéma mondial et ce  jusqu’à la fin des années 60 en marquant  aussi  une partie du cinéma Américain,  soucieux lui aussi des influences Européenne.

Aussi  on peut d’autant se rendre compte aujourd’hui que ce cinéma représente un art perdu : un cinéma de l’épopée, un cinéma de la foule,  un cinéma où il ne s’agit pas seulement de manipuler des masses, mais de les ordonner dans un cadre. Un cinéma qui à l’ère du numérique, n’existe plus.

Mon premier nanar !

Alléché par la « bande-annonce » de ce film dans un autre DVD « Chefs-d'œuvre du cinéma russe [...Chefs-d'œuvre des années 20, voulaient-ils dire] », par la thématique (attend, la vie sur Mars, vue de 1924, par la jeune République socialiste soviétique, on fonce, non ...

Lire la suite
8
Bestiol

Aelita (1924)

Aelita est un film de science fiction soviétique, l'un des premiers longs métrage de SF. L'intrigue est un peu confuse car il y a plusieurs histoires et personnages ... Los un ingénieur projette d'aller sur Mars et il fait les plans d'une fusée. De leur côté les martiens ...

Lire la suite
7
greenwich

Nous vivons sur une autre planète.

Le cinéma mis au service de la révolution prolétarienne donne un admirable film de science-fiction - l'un des plus sensé aussi ! Je m'étonne à chaque fois de la modernité de réalisation - à défaut de mise en scène - de certaines oeuvres soviétiques. Brièvement, Aelita ...

Lire la suite
7
OVBC
A voir également
Affiche du film DIVERGENTE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CONTACT

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film JE SUIS UNE LÉGENDE

à partir de

1.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film IT S ALL ABOUT LOVE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés