Bande Annonce de AFFAIRES PRIVÉESDécouvrez la bande Annonce de AFFAIRES PRIVÉES sur FilmoTVhttp://
Mike Figgis
Andy GarciaLaurie MetcalfNancy TravisRichard GereWilliam BaldwinFaye GrantJohn KapelosKatherine NorowitzMichael BeachRichard BradfordVictoria DillardXander Berkeley

AFFAIRES PRIVÉES

110 mn

Note de SensCritique :

6.2 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Mike Figgis.

Casting : Andy Garcia, Laurie Metcalf, Nancy Travis, Richard Gere, William Baldwin, Faye Grant, John Kapelos, Katherine Norowitz, Michael Beach, Richard Bradford, Victoria Dillard. Xander Berkeley

Synopsis : Raymond Avila, inspecteur à la police des polices, est chargé de réunir des preuves contre Van Stretch, accusé de brutalités dans l'exercice de ses fonctions. Il comprend rapidement que le véritable organisateur des multiples trafics qui gangrènent la direction de la police est en fait un autre agent...

Scénario : Henry Bean.
Musique : Anthony Marinelli, Brian Banks, Mike Figgis.
Pays : Etats-Unis d'Amérique
Tags : Policier / Suspense, 10 ans d'Enquête, Des enquêteurs, Police, Flics et procureurs.

Inclus danspassillimite
voir ce film

Après Stormy Monday, le britannique Mike Figgis réalisait son deuxième long métrage aux Etats-Unis avec Affaires privées. Sans quitter le domaine du film noir, il installe à Los Angeles le décor d’un drame qui oppose deux personnages masculins : un flic corrompu et un enquêteur de la police des polices.

Le film commence en montrant les agissements douteux du premier au cours de l’arrestation mouvementée d’un trafiquant de drogue. Quant au détective, il est nouveau dans le service, et il ne sait pas encore à quel point sa fonction lui vaudra la haine de ses collègues. Il se prépare donc à une confrontation à couteaux tirés avec son adversaire, qui se double d’un prédateur sexuel.

Richard Gere a trouvé dans son rôle de salaud une occasion bienvenue de relancer sa carrière en perte de vitesse. Il joue à fond le fourbe sans remords, à la fois séduisant et détestable. Face à lui, Andy Garcia incarne son alter ego, mais à l’opposé : il est droit, incorruptible, vulnérable, également obsédé par le but à atteindre.

En 1990, Mike Figgis avait encore à faire ses preuves qui l’amèneront à être reconnu comme un auteur avec un penchant pour l’expérimentation. Avec Affaires privées, il poursuit son exploration du film noir en manifestant une bonne compréhension des codes du genre, notamment dans le domaine du style.  

Dans ce but, il a fait appel au chef-opérateur John Alonzo, un spécialiste qui a contribué à faire de Chinatown de Roman Polanski le meilleur film noir tourné à Los Angeles. Ici, sa virtuosité s’exprime dans différents domaines.  Par exemple, sa maîtrise de la caméra portée lui permet de suivre ses personnages en mouvement et de suggérer la violence imminente. Alonzo a également tourné Scarface de Brian de Palma, et il a bien compris comment s’y prendre pour rendre la corruption séduisante. C’est pourquoi l’environnement de Richard Gere est représenté dans des tons chauds et accueillants, tandis que les univers des autres protagonistes, affligés de vies conjugales compliquées, sont rendus dans des couleurs froides et peu engageantes. 

La fin prévue à l’origine était différente : Peck faisait irruption dans la maison de Raymond et tentait de tuer la femme de Raymond, mais celui-ci finissait par avoir le dessus, après un duel à mort dans la piscine. Les résultats défavorables des projections tests ont obligé Figgis à écrire et à filmer une fin alternative. Affaires privées est sorti en janvier, une période qui à l’époque était le signe que le studio ne croyait pas au film et prenait le risque de le sacrifier. Il a pourtant connu un succès relatif, probablement parce que Richard Gere s’y révèle fascinant.   Le rôle de Dennis Peck avait été proposé à tous les acteurs les plus en vue de l’époque, mais aucun n’a accepté. Cette année-là, Richard Gere a trouvé deux occasions de relancer sa carrière défaillante avec Pretty woman d’abord, qui a été un énorme succès, et Affaires privées. L’acteur a fait savoir que ce film est son préféré de toute sa carrière. Par la suite, il retrouvera Mike Figgis dans Mister Jones en 1993.

Maniac Cop.

Le metteur en scène de "Leaving Las Vegas" s'intéresse ici à l'IGS, la police des polices, sujet finalement peu traité par Hollywood (on se souviens surtout du "Prince de New York" de Lumet). Si ce polar a prit quelques rides dans son esthétique très 80's et s'il n'est pas ...

Lire la suite
7
Gand-Alf

La guerre des polices

Cette plongée dans la corruption policière au sein d'une brigade de Los Angeles, oppose 2 conceptions de la police et de l'intégrité, c'est un duel mortel fascinant entre un flic pourri jusqu'à la moelle et un inspecteur fraichement promu à la division des Affaires Internes ...

Lire la suite
8
Ugly

Richard gère ses affaires...!

Raymond Avilla doit enquêter sur Van Strech,un ancien camarade de l'école de police!Il découvre que celui-ci est tombé sous la coupe de Dennis Peck,un flic à la réputation et à la carrière exemplaire.Avilla va se renseigner sur lui... On pourrait se dire que c'est un énième ...

Lire la suite
10
cinemusic
 
le contexte
A voir également
Affiche du film DANS L OMBRE DE MANHATTAN
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film SHUTTER ISLAND
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film L IRLANDAIS

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film ZULU

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film UN HOMME PRESSÉ

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES CHATOUILLES

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES FILLES DU SOLEIL

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES ENQUÊTES DU DÉPARTEMENT V : DOSSIER 64

à partir de

6.99
 
Affiche du film A STAR IS BORN

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film YETI & COMPAGNIE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés