Bande Annonce de AGNOSIADécouvrez la bande Annonce de AGNOSIA sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/2710/fond/2710_w_500.jpg
Eugenio Mira
Barbara GoenagaEdouardo NoriegaFélix GómezJack TaylorMartina GedeckSergi MateuLluis HomarMiranda Makaroff

AGNOSIA

106 mn

Note de SensCritique :

4.8 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Eugenio Mira.

Casting : Barbara Goenaga, Edouardo Noriega, Félix Gómez, Jack Taylor, Martina Gedeck, Sergi Mateu, Lluis Homar. Miranda Makaroff

Synopsis : Joanna souffre d’agnosie, une maladie neuropsychologique qui altère sa perception. Son père avant de mourir lui confie, croit-on dans son entourage, un lourd secret industriel qui provoque les convoitises. Deux hommes vont jouer chacun un rôle auprès d’elle, motivés par des intentions contradictoires. Le drame n'en sera que plus intense.

Scénario : Antonio Trashorras.
Musique : Eugenio Mira.
Pays : Espagne
Tags : Policier / Suspense, Viva Espana Tome 1, Avec une maladie, Pas trop peur.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Espagne. Fin du dix-neuvième siècle. Joanna est atteinte d’agnosie, une étrange maladie neuropsychologique qui altère sa perception et sa reconnaissance des choses ou des personnes. Or étant l’unique héritière d’un secret industriel qui lui vient de son défunt père, elle devient l’objet de nombreuses convoitises, voire d’un machiavélique complot qui vise à lui arracher ledit secret. Deux hommes vont se rapprocher d’elle, tantôt par amour, tantôt par intérêt, jusqu’à aboutir à une confrontation finale dont aucune partie ne sortira indemne.
A partir de cette trame, le cinéaste espagnol Eugenio Mira qui n’avait auparavant tourné qu’un seul film The Birthday inédit en France, tout comme Agnosia d’ailleurs, réalise une œuvre qui tient à la fois du thriller et du fantastique rétro futuriste. Il y introduit un style baroque qu’il saupoudre de sensualité notamment à travers le personnage de son héroïne malade, interprétée par Barbara Goenaga précédemment remarquée dans le film de Fouad Benhammou, Le village des ombres. La jeune femme se portant  nettement mieux à chaque fois qu’elle fait l’amour avec celui qu’elle croit être son fiancé mais qui n’est en réalité qu’un vilain usurpateur muni des pires intentions mais cependant pas insensible au charme de la belle.
Eugenio Mira a confié le rôle du vrai fiancé à Eduardo Noriega, vu aux côtés de Nicole Kidman dans Ouvre les yeux d’Alejandro Amenabar, et puis celui de son double maléfique à Felix Gomez, un acteur de télévision très populaire en Espagne.  

Notez que la partition musicale du film est également signée Eugenio Mira. Décidément cet homme a tous les talents.

Voilà ! Un drame passionnel habilement mêlé à une intrigue industrielle où sont en jeu de grosses sommes d’argent, l’on se croirait dans l’univers impitoyable de l’Amérique contemporaine tant de fois dépeint au cinéma. Et bien non, puisque le réalisateur Eugenio Mira a situé son action dans l’Espagne de la fin du dix-neuvième siècle, tentant apparemment de nous démontrer que les Etats-Unis d’Amérique n’ont rien inventé en matière d’avidité ni de perversité, et que les Européens, en tout cas les Espagnols et les Allemands qui sont les manipulateurs de l’intrigue du film, n’ont rien à envier à personne dans ce domaine.
Ou peut-être a-t-il plus simplement voulu nous apporter la preuve de sa capacité à traiter devant la caméra d’un sujet que les Américains se plairaient à filmer à leur tour. Sachant que ces derniers font souvent leur marché en matière de réalisateurs en Europe, tous les espoirs sont permis à monsieur Eugenio Mira.
Le thème de la femme atteinte de troubles psychologiques et à qui l’on inflige mille et un sévices n’est pas neuf au cinéma. S’y sont frottés entre autres réalisateurs, l’américain Robert Aldrich avec Qu’est-il arrivé à Baby Jane, et le français Henri Georges Clouzot avec Les diaboliques. Eugenio Mira s’en est certainement inspiré, mais uniquement de loin. Car son héroïne, toute fragilisée qu’elle est par ses troubles de la perception, n’en demeure pas moins forte de caractère et à mille lieues des femmes victimes jusqu’au bout des ongles qui poussent des cris stridents en gros plans avant de perdre connaissance. Une femme moderne donc, à la fin du dix-neuvième siècle ? Oui, répond le film. Elles ont toujours existé. 
Vous aurez peut-être reconnu dans le personnage de la manipulatrice allemande, l’actrice Martina Gedeck, héroïne du film La vie des autres de Florian Henckel Von Donnersmarck.

Un beau film injustement mal-aimé

Agnosia semble décevoir beaucoup de monde sans doute par le fait que ce film (sortie en DTV) fut présenté lors de sa sortie comme du fantastique dans la lignée du cinéma de Guillermo Del Toro mais si Agnosia se passe dans le passé c'est un thriller dramatique et je vous l'annonce ...

Lire la suite
8
AMCHI

oui!

parfois des films arrive comme ça dans votre vie; le titre ne me disait rien qui vaille: puis j'ai regardé, écouté, sentis ; c'est un très beau film plein d'amour au fond; des clichés? et alors! je passe outre : beau ...

Lire la suite
9
taradiana
le contexte
A voir également
Affiche du film BLACKTHORN

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA RELIGIEUSE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film THE SECRET

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film OUVRE LES YEUX

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés