Bande Annonce de ALBATOR LE FILMDécouvrez la bande Annonce de ALBATOR LE FILM sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/5674/fond/5674_w_500.jpg
Shinji Aramaki
Arata FurutaAyano FukudaHaruma MiuraShun OguriYû AoiChikao OtsukaKiyoshi KobayashiMaya SakamotoMiyuki SawashiroToshiyuki Morikawa

ALBATOR LE FILM

107 mn

Note de SensCritique :

5.9 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Shinji Aramaki.

Casting : Arata Furuta, Ayano Fukuda, Haruma Miura, Shun Oguri, Yû Aoi, Chikao Otsuka, Kiyoshi Kobayashi, Maya Sakamoto, Miyuki Sawashiro. Toshiyuki Morikawa

Synopsis : Dans un futur lointain, la Terre est une zone interdite pour les humains car la planète manque de ressources. Albator, lui, est un pirate de l'espace, condamné à mort par la Coalition de Gaia. Celle-ci, afin de l'atteindre, envoie Yama, le frère de l'amiral-chef des forces spatiales terriennes afin d'infiltrer le vaisseau, de le détruire et de tuer Albator. Mais au contact de ce dernier, Yama prend conscience que le corsaire souhaite, en réalité, sauver la planète.

Scénario : Harutoshi Fukui, Kiyoto Takeuchi, Leiji Matsumoto.
Musique : Tetsuya Takahashi.
Pays : Japon
Tags : Jeunesse, Du manga à l'écran, Animation pour toute la famille, Des pirates.

à partir de

9.99
voir ce film

Les nostalgiques de Récré A2 et les fans de space opéra ont dû laisser éclater leur joie à l’annonce d’une nouvelle adaptation d’Albator, le fameux pirate de l’espace, défenseur des opprimés, œuvrant pour la justice au péril de sa vie et n’écoutant que son grand cœur. Et pour cause, quand le studio Toei Animation décide de remettre au goût du jour le héros de toute une génération, c’est un événement.

Et comme dans la série diffusée en 1978 et 1984 en France, l’intrigue de ce nouvel opus d’Albator se veut à la fois complexe et réfléchie. Multipliant les rebondissements et les fausses pistes, elle s’intéresse avant tout à Yama, sorte de version jeune d’Albator, chargé d’infiltrer le vaisseau de ce dernier et de le tuer pour le compte de la coalition GAIA qui apprécie peu le côté rebelle du héros balafré.

Albator n’est donc pas ici au cœur du récit mais joue assez justement de son statut d’icône dans ce reboot assumé. En plus d’un lifting visuel qui met ici en avant les effets 3D et une animation, si ce n’est un poil statique, franchement classieuse, le film opère également une légère modification de ses enjeux passant du discours antifasciste de la série, toujours un peu présent quand même, à une réflexion plus axée sur l’environnement.

Créé en 1969 par le dessinateur de manga japonais Leiji Matsumoto, Albator fait partie intégrante de la pop culture en France. Diffusée sur Antenne 2 dans les années 70 et 80, la série a eu une telle influence dans notre pays qu’on a même qualifié les gens ayant grandi avec de Génération Albator. Et pour cause, à l’époque, le personnage et l’univers déployé étaient d’une complexité assez rare dans le milieu du dessin animé télévisé. Rebondissements, personnages secondaires fouillés, mélancolie, voire même une approche du deuil avec la perte de plusieurs personnages principaux et une réflexion sur la guerre : Albator, c’était un peu tout ça agrémenté d’une bonne dose de space opéra, de combats mythiques et d’un vocabulaire qui lui est propre.

Et c’est à cet univers déjà bien défini que le long métrage de Shinji Aramaki fait référence. Plus que référence d’ailleurs puisque ce reboot reprend plusieurs caractéristiques techniques et scénaristiques de la série originelle, au point peut-être parfois de perdre un peu le spectateur profane. Ici, le film prend pour personnage central, Yama, un jeune homme idéaliste mais embrigadé par la Coalition pour tuer Albator. Malgré un nom et des enjeux différents, il est l’équivalent dans la série du personnage de Tadashi à savoir un jeune homme peu expérimenté, au physique proche de celui d’Albator, qui va apprendre la vie au gré des aventures. Il est surtout le personnage auquel s’identifie le spectateur pour comprendre cet univers, tout comme c’est le cas ici. Mais il n’y a pas que des personnages communs, puisque Albator, produit par la même boite de prod, Toei Animations, que la série créée en 1978, partage également avec elle Seiji Yokoyama, le compositeur des débuts. Et le film peut même se targuer d’avoir été supervisé par le maître lui-même, le créateur du manga originel Leiji Matsumoto.

Mais si Yama est le personnage central et Albator secondaire, il n’en est pas pour autant placardisé. Au contraire, chacune de ses apparitions est ici magistrale et fait l’objet d’une attention particulière de la part de l’équipe créative. Avec un budget de 30 millions de dollars, finalement assez petit comparé aux films d’animation hollywoodien qui côtoient régulièrement les 100 millions, l’équipe technique de Toei Animation dirigée Kouji Tajiman, tout en respectant le matériau original, s’est autorisé une refonte visuelle plus sombre et mélancolique que l’animé. Albator fait ainsi penser à l’univers du Dark Knight de Christopher Nolan mais aussi au jeu vidéo Final Fantasy auquel le film emprunte beaucoup esthétiquement parlant. On ne sera donc pas étonné de retrouver au générique la présence de Kengo Takeuchi, ex-designer chez Square Enix, l’éditeur de Final Fantasy.

Je mets 9.

Oui, la fin est bancale. Oui, les personnage sont clichés. Oui, la morale est douteuse. Mais mon dieu comme j'ai pris mon pied. Je mets 9 pour ce visuel qui m'a complètement scotché à mon siège. Je mets 9 à Albator qui est complètement badass et c'est ça la classe. Je ...

Lire la suite
9
Batmanarchiste

Space pirate

Diffusé en avant première française aux Utopiales à Nantes (grand festival de SF), un peu plus d'un mois à l'avance la bande annonce annonçait quelque chose d'épique : des pirates, des batailles spatiales et ce fameux capitaine de légende. Pour quelqu'un comme moi qui n'était ...

Lire la suite
7
Nocturnale

Skies of Arcadia

Je ne connaissais pas vraiment Albator. Oui, je suis trop jeune pour ces trucs la. Pour moi, Albator, Capitaine Flam, Goldorak, tout ça c'est dans le même panier : des dessins animés cultes, que je n'ai pas connu, problème de génération. Tout ça pour dire que normalement, ...

Lire la suite
7
Embrouille
le contexte
A voir également
Affiche du film CROWS ZERO
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film SHOKUZAI - CELLES QUI VOULAIENT SE SOUVENIR

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LÉO, ROI DE LA JUNGLE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film ASTRO BOY

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés