ALCESTE À BICYCLETTE

2013
101 mn
À la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés

2013
101 mn
Parce que le film tourne autour du Misanthrope, acte 1, scène 1
Le célèbre acteur Serge Tanneur a quitté une fois pour toutes le monde du spectacle en se réfugiant dans sa maison de l'île de Ré. Trois ans plus tard, Gauthier Valence,  un acteur de télévision au sommet de sa carrière, débarque sur l'île pour convaincre Serge de jouer le rôle d'Alceste Le Misanthrope de Molière. Mais l'acteur refuse tout net dans un premier temps...
À la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés
Comédie
France
Tous publics
VF - HD

1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

Comme souvent au cinéma, avant la fiction, il y a eu la réalité. La genèse du film de Philippe Le Guay, Alceste à Bicyclette, en est une nouvelle illustration. Il suffit pour s’en convaincre d’écouter le cinéaste raconter la façon dont son film a pris naissance : « Je cherchais à convaincre Fabrice Luchini de jouer le rôle principal de mon film Les Femmes du 6e étage et je l’avais poursuivi jusqu’à l’île de Ré. Fabrice est venu à ma rencontre à vélo et nous avons fait le chemin vers sa maison située tout au bout de l’île. Je lui ai fait alors remarquer qu’il vivait là reclus, tel un misanthrope. Et là, tandis que nous faisions du vélo, il s’est mis à déclamer la scène 1 de l’acte 1 du Misanthrope ». C’est ce que racontera quelques temps plus tard le film Alceste à Bicyclette, avec Fabrice Luchini presque dans son propre rôle de comédien vivant à l’écart du monde face à Gauthier Valence, alias Lambert Wilson, dans le rôle du metteur en scène.

Le troisième personnage principal du film, c’est de fait l’île de Ré, un « lieu de réclusion à la morte saison » comme le dit Philippe Le Guay. Mais un lieu ambivalent également puisqu’à la belle saison, a contrario, afflue une intelligentsia parisienne dont le cinéaste souligne avec malice qu’elle pourrait bien s’apparenter à la Cour de Versailles au temps de Molière et de sa pièce. L’île devient alors et le désert où Alceste aimerait se réfugier et la cage dorée de Versailles que son ami Philinte connaît si bien.

En présentant ce projet à Fabrice Luchini, le cinéaste jouait un peu sur du velours puisque le comédien voue à Molière, un « immense dialoguiste », comme il dit,  et à cette pièce en particulier une véritable admiration. L’acteur rappelle d’ailleurs que Louis Jouvet resta jusqu’à la fin de sa vie intrigué par l’immensité mystérieuse de la première scène du Misanthrope où ces deux caractères opposés se font face, à moins évidemment qu’il ne s’agisse des deux faces d’un même visage. Devant ses élèves jouant cette scène initiale, même après vingt ans de professorat, Jouvet ne leur cachait pas son étonnement et sa perplexité devant une telle complexité dramatique et humaine.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver VOUS N'AVEZ ENCORE RIEN VU (Tout comme Alain Resnais, Philippe Le Guay explore les situations parfois insolites que permet la répétition d'une pièce de théâtre, Anouilh chez le premier, Molière chez le second.) ou encore LES MARIS, LES FEMMES, LES AMANTS (Le film de Pascal Thomas se déroule comme celui de Philippe Le Guay sur l'île de Ré et cette dernière devient un personnage à part entière du film, symbole tout la fois d'isolement, de farniente et de repos.).

FilmoTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné