ALIEN, LA RÉSURRECTION

Parce qu'au début du tournage, Jean-Pierre Jeunet était pour le moins mal à l'aise avec l'anglais.
Fantastique / Horreur - 1997 - Etats-Unis - 109 MIN - VM - interdit aux moins de 12 ans
200 ans après le sacrifice de Ripley, l'armée a décidé de cloner les aliens pour les domestiquer. En même temps, ils ont cloné une Ripley hybride dont l'ADN a fusionné avec celui des aliens, qui s'échappent et commencent à massacrer l'équipage. Du coup, Ripley ne sait plus si elle doit sauver l'humanité ou les aliens.
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Gérard Delorme
Gérard Delorme
CHRONIQUEUR

Cinq ans après le dernier volet de la trilogie ALIEN, la Twentieth Century Fox décidait de poursuivre la série. Dans ce but, elle a fait appel à Joss Whedon, un jeune scénariste débordant d’idées, avec une sensibilité dans l’air du temps pour les héroïnes fortes et déterminées.

200 ans après avoir trouvé la mort, Ripley reparaît sous forme de clone , qu’un groupe de scientifiques a mis au point dans le but de récupérer un embryon d’alien qu’ils ont l’intention d’exploiter à des fins militaires. Naturellement, les choses ne tournent pas comme prévu.

Sigourney Weaver s’est laissée convaincre de reprendre son rôle, accompagnée pour l’occasion d’une bande de flibustiers de l’espace joués par Ron Perlman, Wynona Ryder et Dominique Pinon. Pour sa seule incursion à Hollywood, Jean-Pierre Jeunet s’acquitte de la mise en scène avec les honneurs, respectant le cahier des charges  tout en affirmant son style particulier. Il réussit même à glisser quelques scènes inoubliables, notamment une prodigieuse séquence sous l’eau.

Réalisé par

6.4 / 10
6.4 / 10

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Sigourney Weaver

Premier film moderne de terreur dans l'espace, La planète des vampires a inspiré le premier Alien.

Jean-Pierre Jeunet

Même confrontation de l'homme avec une créature extraterrestre programmée pour tuer.

AVATAR