ALLIANCE CHERCHE DOIGT

Geneviève Lechat est la directrice d'une agence matrimoniale nommée "Cœurs en fête". Ayant atteint la cinquantaine et encore très séduisante, elle décide de prendre sa retraite. Elle décide de céder son affaire à son fils, André, qui n'a malheureusement pas hérité du don maternel pour rapprocher les âmes solitaires. Les ennuis commencent lorsque survient un client difficile, Jean Morlaud. ce dernier a fait fortune en vendant des voitures et veut quitter Paris pour se mettre au vert. Il recherche l'oiseau rare, alias une fermière, mais aucune ne semble convenir malgré tous les efforts d'André.

Réalisé par

4.2 / 10
1MNavant
2MNaprès
Sylvain Angiboust
Sylvain Angiboust
CHRONIQUEUR

Depuis Les dragueurs et Un couple, ses deux premiers longs métrages, Jean-Pierre Mocky aborde régulièrement les difficultés relationnelles entre les deux sexes. Le sujet des agences matrimoniales le taraudait depuis longtemps lorsqu’il entreprend Alliance cherche doigt, qui est un peu le négatif des Compagnons de la marguerite, réalisé trente ans auparavant. Claude Rich y était un virtuose en écritures falsifiant les états civils pour permettre à des gens mal assortis d’être séparés sans divorce et remariés avec la bonne moitié. L’utopie était gentiment libertaire, comme la loi que Bourvil imaginait dans L’étalon, proposant des amants assermentés et remboursés par la Sécu pour satisfaire sexuellement des épouses délaissées.

En 1996, son discours a changé. Sur les ruines de la libération sexuelle, dans une société française rongée par le capitalisme et la marchandisation du service, Jean-Pierre Mocky n’a plus le sens de l’utopie. Ses personnages principaux, en quête d’une âme sœur, n’ont aucune solution miracle. Victimes de solitude, ils essaient les différentes méthodes de rencontres et Mocky s’en donne à cœur joie pour railler les kermesses de célibataires, les rencontres par le Net, les agences, la prostitution cachée.

Satiriste désormais désabusé, il ne perd pas pour autant sa verve singulière. A la manière d’un film à sketches, des saynètes s’accumulent, grinçantes, irrévérencieuses ou burlesques, même inquiétantes. Au fil des personnages croisés par Guillaume Depardieu, qui vient de reprendre l’agence matrimoniale de sa mère, et François Morel, son client pot-de-colle, Mocky radioscopie une France rarement filmée, fouillant dans les recoins d’associations paroissiales, dans les allées marchandes d’une grande surface ou dans le pavillon sordide d’une famille dégénérée digne de la comédie italienne.

FILMOTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Une comédie irrésistible dont la thématique principale est indiquée dans le titre: le mariage (et l'enterrement, certes) !

Jean-Pierre Mocky

L'épisode "L'agence matrimoniale", réalisé par Il Maestro Federico Fellini, traite aussi de la quête d'amour d'un être prêt à tout pour rencontrer l'âme soeur. Même si l’intérêt est ici avant tout pécuniaire...

POLA X

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité