Bande Annonce de ANIMAL FACTORYDécouvrez la bande Annonce de ANIMAL FACTORY sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/5125/fond/5125_w_500.jpg
Steve Buscemi
Danny TrejoEdward FurlongMark Boone JuniorSeymour CasselWilliam DafoeChris BauerEdward BunkerJohn HeardMickey RourkeSteve BuscemiTom ArnoldAfemo OmilamiMichael BuscemiVictor Pagan

ANIMAL FACTORY

91 mn

Note de SensCritique :

6.5 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Steve Buscemi.

Casting : Danny Trejo, Edward Furlong, Mark Boone Junior, Seymour Cassel, William Dafoe, Chris Bauer, Edward Bunker, John Heard, Mickey Rourke, Steve Buscemi, Tom Arnold, Afemo Omilami, Michael Buscemi. Victor Pagan

Synopsis : Fils d’une bonne famille californienne, Ron Decker est jugé pour un trafic de drogue. Le tribunal le condamne, pour l’exemple, à une peine de prison ferme au pénitencier de San Quentin, le plus dur des Etats-Unis. Ron découvre un monde violent et entièrement nouveau pour lui. Les prisonniers se réunissent par clans ethniques, organisent de nombreux trafics et les viols sont monnaie courante.

Scénario : Edward Bunker, John Steppling.
Musique : John Laurie.
Pays : Etats-Unis d'Amérique
Tags : Drame, Policier / Suspense, Par la case prison, Jeunes américain(e)s, Crimes américains.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Changer d’environnement, on le sait, ça peut-être déconcertant. Prenez Tatie Clara, toujours pas remise de ses vacances d’été et qui continue de déambuler dans les couloirs en tongs et paréo… Gênant certes mais pas dramatique, à l’inverse de ce que va connaître Ron Decker, le héros malheureux du film qui va suivre.

Ron est un jeune homme favorisé par la vie, issu d’une famille bourgeoise de Beverly Hills. Arrêté suite à une affaire de stupéfiant, il va être jeté, pour servir d’exemple, dans une des pires prisons des Etats Unis. Clans, gangs, trafics, violence : l’ex enfant gâté des beaux quartiers devra apprendre à survivre, aidé en cela par Earl, un vieux briscard de la taule, qui lui connait toutes les astuces des lieux…

Steve Buscemi signe avec Animal factory un 2e film impressionnant avec Willem Dafoe et Edward Furlong dans les rôles principaux, tourné pour plus de  réalisme derrière les barreaux décrépis d’un ancien pénitencier des environs de Philadelphie…

Quand on prononce le nom de Steve Buscemi, c’est d’abord une tronche qui vient à l’esprit. Cet acteur-réalisateur a ce qu’on appelle une vraie gueule de cinoche. Le visage et le corps cabossé des gamins de Brooklyn, petite terreur du bitume, devenu l’un des représentants les plus emblématiques du cinéma indépendant américain.

C’est à la fin des années 80, après être passé par le théâtre et les cours du prestigieux Lee Strasberg Institute, que le jeune comédien se fait remarquer chez Jim Jarmush dans le film Mystery train. Mais le TGV de la reconnaissance, c’est l’année d’après qu’il le croise, grâce à deux frères : Joel et Ethan Coen. Miller’s crossing, Barton Fink, Le grand saut, Fargo puis The big Lebowski vont faire de Steve Buscemi un des symboles de l’oeuvre des frangins surdoués. Mais le réduire à cet exercice serait à la fois injuste et faux. Vous avez aussi croisé la dégaine du comédien dans des super-productions comme « Armageddon » de Michael Bay, Big fish de Tim Burton ou Los Angeles 2013 de John Carpenter sans oublier ses apparitions mémorables chez Tarantino, (dans Reservoir dogs ou Pulp fiction), ou encore dans des séries télé de bonne facture comme Les Sopranos ou Boardwalk empire

La trame de Animal factory repose vous l’avez vu sur un décor essentiel, qui devient un personnage à part entière de l’intrigue : la prison. Le nombre de films l’ayant utilisé pourrait quasiment tenir dans un bottin téléphonique mais si l’on ne doit en retenir que quelques-uns de notables, parions sur Midnight express d’Alan Parker, Les évadés de Frank Darabont, Bronson de Nicolas Winding Refn, L’évadé d’Alcatraz de Don Siegel, La grande évasion de John Sturges, Au nom du père de Jim Sheridan. Chez nous filmer l’incarcération est aussi une tradition, qui peut remonter de La grande illusion de Jean Renoir jusqu’à Un prophète de Jacques Audiard…

Au delà des murs et des barbelés

Énième film sur le milieu carcéral, Animal Factory fait figure d'illustration de cet environnement parfois retranscrit de façon exagérée et pleine de clichés. En effet, Animal Factory ne fait pas parti de ces films où l'ont exacerbe violemment les idées reçues sur la ...

Lire la suite
7
Brikabrok

C'est le film de prison type à mes yeux, le réalisateur a voulu monter tous les aspects du quotidien dans une prison américaine. La promiscuité, l'inconfort, la drogue, les violences sexuelles, les gangs, les combines, les meurtres, le mitard, les émeutes, les évasions, tout ...

Lire la suite
8
Wor

Des films de prison, on en a vu pas mal, presque trop et la saturation n'est pas loin. Du coup, je regarde Animal Factory avec un peu de réticence mais parce que le casting est quand même costaud et qu'il est réalisé par Steve Buscemi. Au final, ça reste un film de prison ...

Lire la suite
7
guiyom
le contexte
A voir également
Affiche du film ANTICHRIST

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film 4H44 DERNIER JOUR SUR TERRE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film TOKAREV

à partir de

3.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film BUS 657

à partir de

4.99
Inclus danspassillimite
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film BASTILLE DAY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film APPRENTICE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film IRREPROCHABLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SUICIDE SQUAD

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GENIUS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés