Bande Annonce de ARIZONA JUNIORDécouvrez la bande Annonce de ARIZONA JUNIOR sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/6367/fond/6367_w_500.jpg
Ethan Coen
Holly HunterJohn GoodmanNicolas CageTrey WilsonWilliam ForsytheFrances McdormandRandall «tex» CobbSam Mcmurray

ARIZONA JUNIOR

90 mn

Note de SensCritique :

6.9 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Ethan Coen, Joel Coen.

Casting : Holly Hunter, John Goodman, Nicolas Cage, Trey Wilson, William Forsythe, Frances Mcdormand, Randall «tex» Cobb. Sam Mcmurray

Synopsis : Hi (Nicolas Cage), petit braqueur, tombe amoureux d'Edwina (Holly Hunter), jeune flic du coin. Leur bonheur semble parfait mais... Edwina ne peut pas avoir d'enfant. Qu'à cela ne tienne ! Le roi du meuble "prêt à monter", Nathan Arizona, et sa femme viennent d'avoir des quintuplés ! Hi et Ed n'ont qu'à se servir. Ils vont ainsi voler l'un des cinq fils pour, enfin, vivre la vie de famille rêvée. Mais le passé de Hi le rattrape et les états d'âme s'en mêlent.

Scénario : Ethan Coen, Joel Coen.
Musique : Carter Burwell.
Tags : PLUS DE RIRE, de moins de 90 minutes, Film des années 1980, Comédie dramatique, Duos de réalisateurs.

Inclus danspassillimite
voir ce film

En prison, sa deuxième maison, Herbert – ou Hi pour les intimes – tombe très amoureux de l’agent de police qui lui tire à chaque fois le portrait. Son nom à elle, c’est Ed pour Edwina. Pour elle, Hi va se ranger. Les deux vont faire ensemble des rêves de vie de famille. Oui mais, Edwina ne peut pas avoir d’enfant. Alors Hi et elles vont aller en piquer un. Après tout, le Roi du « meuble brut prêt à peindre » vient d’en avoir cinq d’un coup et l’événement a fait la une des journaux. Hi et Edwina ont enfin un gosse : une petite tête blonde nommé Nathan Jr. Si tout était toujours aussi simple … 

Sauf que les frères Coen, les réalisateurs de ce formidable Arizona Junior, vont provoquer un sacré remue-ménage dans le fin fond de l’Amérique. En embauchant Nicolas Cage dans le rôle de Hi, personnage digne de Tex Avery et hyper attachant, ils vont même mettre une grosse dose de rock’n’roll dans le genre comédie. Ce n’est pas parce qu’on parle du droit au bonheur, de la maternité contrariée, de la jalousie ou du manque d’instinct paternel qu’on ne peut pas en rire à gorge déployée.

Alors la qualité de l’éducation qu’on inculque est-elle proportionnelle aux nombres d’enfants qu’on fait ? La douceur d’un foyer se mesure-t-elle à l’argent qu’on a dans les poches ? Les Coen proposent la plus rigolote des réponses, dans ce film qui reste leur plus loufoque à ce jour et qui avait été présenté à Cannes, en sélection officielle, hors compétition.

Lorsque Joel et Ethan Coen réalisent Arizona Junior, ils ont une trentaine d’années, pas plus. C’est seulement leur deuxième film. Trois ans auparavant, en 1984, ils avaient débarqué dans le panorama du cinéma indépendant américain en frappant très fort : leur premier long métrage s’appelait Sang Pour Sang, une relecture du film noir en plein Texas. Sous son vernis de violence, on décelait déjà un humour sardonique, mais rien ne nous préparait à ce que les deux frères manient aussi subtilement l’art de la comédie. C’est d’ailleurs dans l’optique de faire un deuxième film totalement opposé au premier que les frères ont conçu Arizona Junior. Il y a donc une vraie tendresse, un goût du burlesque prononcé, des situations fantasques presque cartoon. Ce n’est sans doute pas un hasard si Hi a Woody Woodpecker tatoué sur le bras. Le ton manie le comique de situation et un humour très corporel qu’on retrouvera plus tard chez les frères Coen notamment dans l’imparable O’Brother… Chez eux, surgit un véritable amour pour les idiots adorables, une tendresse particulière pour cette Amérique rurale si chère à la littérature. D’ailleurs les Coen n’ont jamais caché que William Faulkner les a largement inspirés pour le scénario d’Arizona Junior.

Aujourd’hui encore, après trente ans de carrière, les frères Coen ont l’image de grands enfants. Mais les dix semaines de tournage d’Arizona Junior n’ont pas forcément été un long fleuve tranquille. Nicolas Cage, même a posteriori, souligne toujours la précision et l’intransigeance des deux cinéastes, leur vision sans compromission. À l’époque, l’acteur a 23 ans. On l’a vu bien sûr dans Birdy d’Alan Parker ou Peggy Sue s’est mariée de son tonton Francis Ford Coppola, mais Arizona Junior est son premier grand rôle. Et il peut remercier Kevin Costner, premier choix des frères Coen, qui a finalement refusé de participer au film. Nicolas Cage, à l’époque révélation incontestable du film, prouve avec cette comédie son talent slapstick et étrenne ce qui sera sa marque de fabrique pour le reste de sa carrière : une énergie dévorante. 

Si Arizona Junior est le seul film qu’il fera avec les Coen, face à lui, Holly Hunter, dans le rôle d’Ed, retrouve les frangins pour la deuxième fois après Sang Pour Sang et elle retravaillera avec eux dans O’Brother. Complètent ce casting Frances McDormand, l’épouse de Joel Coen depuis 1984, et le mythique John Goodman qui, à ce jour, compte six collaborations avec les frères terribles, dont le formidables Barton Fink ou Le Grand Saut. De la troupe de comédiens aux envolées de la mise en scène, ici sont posés la plupart des codes du cinéma des Coen. Ce qui en fait une pierre blanche du cinéma contemporain.

2ème long-métrage des Coen après l'excellent Sang pour Sang, Arizona Junior est ce que l'on peut appelé : " une comédie Coenienne par excellence ". Bien avant The Big Lebowski où Burn After Reading, les frangins les plus célèbres du cinéma nous offrent une comédie complètement ...

Lire la suite
7
Soprano

Qui veut noyer le poisson l'accuse de la rage !

Une phrase qui résume parfaitement l'esprit du film, décalé et complètement hors du temps ! Les frères Coen nous régalent encore d'une comédie déjantée mais complètement pleine de sens. Pour ceux comme moi qui ont vu O'Brother et The Big Lebowski, et qui les classerais ...

Lire la suite
7
Ouin-Ouin

Si un peu tout le monde connaît The Big Lebowski, excellente comédie déjantée des frères Coen, ce film paraît presque sage quand on regarde Arizona Junior, le deuxième méfait du duo : une comédie cartoonesque qui va à 200 à l'heure, avec un humour complètement fou, ...

Lire la suite
8
OlivierBottin
 
le contexte
A voir également
Affiche du film FLIGHT
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film Harold et Maude
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LE GRAND RESTAURANT

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film DENIS LA MALICE

à partir de

7.99
Inclus danspassillimite
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film BARRY SEAL: AMERICAN TRAFFIC

à partir de

4.99
 
Affiche du film OTEZ MOI D UN DOUTE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LES GRANDS ESPRITS

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film THE PARTY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film KUNG FU YOGA

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SEVEN SISTERS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés