AU BOUT DU MONDE

À partir de 9.99 €
Drame - 2019 - Japon - 115 MIN - VO - HD - Tous publics
Yoko, journaliste et animatrice pour la télévision japonaise, s'est rendue avec une équipe de tournage en Ouzbékistan pour faire un reportage sur un animal étrange. Alors que le tournage est retardé pour diverses raisons, Sasaki et son équipe parcourent le pays en quêtes d'images insolites...
6.3 / 10
6.3 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Gérard Delorme
Gérard Delorme
CHRONIQUEUR

Dans Au bout du monde, Kyoshi Kurosawa prend apparemment ses distances avec ses précédents films, tous plus ou moins liés au genre fantastique. Ici, il adopte une approche quasi documentaire en suivant le parcours d’une équipe de télé japonaise en reportage en Ouzbekistan.

La présentatrice est la seule femme du lot et le récit est raconté de son point de vue, dans ce qui ressemble d’abord à une observation des préjugés déterminant les relations hommes femmes dans deux cultures différentes.

Mais derrière les apparences, Au bout du monde révèle surtout l’expérience de la présentatrice qui apprend au cours de ses découvertes à faire face à ses propres peurs, et de ce point de vue, le film raccorde subtilement avec les films fantastiques de l’auteur. Le titre fait référence à la chanson d’Edith Piaf l’hymne à l’amour qui dit que le monde peut bien s’écrouler, pourvu qu’il reste l’amour.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver PROFESSION REPORTER (Même point de départ d'un reporter plongé dans un pays étranger, en proie au malaise existentiel.) ou encore ARRIVAL (Même personnage féminin qui cherche à entrer en contact avec une population étrangère dont elle ne connaît pas la langue.).

Réalisé par

Même réal

Même casting

Pas si éloigné