AUTANT EN EMPORTE LE VENT

1950
212 mn
Parce que le film demeure le plus long parmi ceux ayant remporté l'Oscar
Disponible à la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés
Géorgie, 1861. Scarlett O'Hara, jeune et jolie fille de la haute société sudiste, coule des jours paisibles à Tara. Courtisée par les meilleurs partis du pays, elle n'a d'yeux que pour Ashley Wilkes, promis à sa cousine, la douce et vertueuse Melanie Hamilton. Au cours d'une réception donnée aux Douze Chênes, Scarlett attire l'attention du très cynique Rhett Butler ...
Disponible à la carte à partir de 2.99 € | -50% pour les abonnés
Drame
Etats-Unis
Tous publics
VM - HD
1 min avant
2 min après
Les avis sens critique
Les + de filmo

Impossible d’ignorer le célébrissime « Taratata » de Vivien Leigh, alias Scarlett O'Hara dans Autant en emporte le vent : tourné en 1939, Gone with the wind one - pour la version originale - est toujours considéré comme le plus gros succès cinéma de tous les temps, devant La guerre des étoiles

Difficile dans ces conditions d’imaginer que le film aux 10 Oscars eut beaucoup de mal à trouver preneur. Et pourtant : en 1936, l’agent chargé de vendre les droits du manuscrit de Margret Mitchell, à l’époque totalement inconnue, reçut une réponse négative de la MGM, de la Warner et de la Fox, avant de se voir remettre un chèque de 50 000 dollars par David O'Selznick, ex-producteur de la RKO et de la MGM qui venait de monter son propre studio : la Selznick International Pictures. Il ne le sait pas encore, mais son intuition va faire de lui une légende du 7ème Art. Clark Gable est le premier comédien associé au film, pour le rôle de Rhett Butler. Star des débuts du cinéma parlant, il compte déjà un OSCAR à son actif : pour New york Miami, tourné sous la direction de Frank Capra.

Le temps de signer les premiers contrats, le roman de Margaret Mitchell, sorti en librairie, est devenu un véritable phénomène. Du pain béni pour David Avid O’Selznick, qui voit toutes les plus grandes stars féminines de l’époque le courtiser dans l’espoir d’obtenir le rôle de Scarlett O'Hara. Bette Davis, Katherine Hepburn, Joan Bennett et Joan Arthur sont un temps envisagées, la préférence de Selznick allant toutefois à Paulette Goddard. Mais le parfum de scandale qui flotte sur la relation de la jeune femme avec Charlie Chaplin – qui vient de la faire tourner dans Les temps modernes – inquiète O’Selznick : il renonce à la choisir. Le tournage d’Autant en emporte le vent est donc lancé… sans Scarlett. C’est finalement Myron Selznick, le frère de David, qui lui sauve la mise, en lui présentant Vivien Leigh. Comédienne de théâtre, elle s’impose lors des derniers essais organisés par la production, plus que convaincue par la passion de son jeu. Elle sera, pour l’éternité, Scarlett O'hara…

 
Dans le même genre vous pouvez trouver CLEOPATRE ou encore REBECCA .

FilmoTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné