Bande Annonce de AVE MARIADécouvrez la bande Annonce de AVE MARIA sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/2434/fond/2434_w_500.jpg
Jacques Richard
Anna KarinaFédodor AtkineIsabelle PascoDora DollPascale OgierDominique BesnehardFranck Olivier BonnetPhilipe Castelli

AVE MARIA

101 mn

Note de SensCritique :

/ 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Jacques Richard.

Casting : Anna Karina, Fédodor Atkine, Isabelle Pasco, Dora Doll, Pascale Ogier, Dominique Besnehard, Franck Olivier Bonnet. Philipe Castelli

Synopsis : Dans un petit village de la France profonde, règne une secte pseudo-religieuse dirigée par un prêtre défroqué, Adolphe Eloi dit le " Saint-Père " et sa compagne la " Sainte-Mère " Berthe Granjeux. La jeune Ursula, dont la famille appartient à la secte, a reçu une éducation morale et religieuse fanatique. A 15 ans, la jeune fille découvre ses premiers émois amoureux en la personne de Paul, à peine plus âgé qu'elle. Eloi et Berthe s'attachent alors à culpabiliser l'adolescente qui, perdue et en pleine confusion, peine bientôt à distinguer le bien du mal. La jugeant pervertie et envoûtée, les membres de la secte décident, un soir de Noël de mener son procès. C'est le début d'une longue nuit d'exorcisme au cours de laquelle la purification spirituelle d'Ursula devra passer par des châtiments corporels.

Scénario : Jacques Richard, Paul Gégauff.
Musique : Jorge Arriagada.
Pays : France
Tags : Drame.

Film pas encore disponible
D’Ave Maria on aura surtout retenu le retentissant procès pour blasphème lui ayant été intenté à sa sortie, au printemps 1984, son affiche ayant traumatisé une dizaine d’associations religieuses. Il faut dire que la photo d’un christ crucifié remplacé par une jeune femme pulpeuse la poitrine fièrement au vent avait de quoi être provoquant dans ces années 80 ou le clergé français était très tatillon sur la représentation du christianisme à l’écran.

Dans ce climat – les scandales autour du Je vous salue Marie de Godard ou de La dernière tentation du Christ de Scorsese ne sont pas loin - , il y a de quoi être surpris que le contenu du film de Jacques Richard ait été à l’époque si peu remis en question. Ave Maria suit le parcours d’une adolescente élevée dans une secte dirigée par un prêtre et une soeur défroqués. Lorsqu’elle commence à être émoustillée par un garçon, les dirigeants décident de la purifier de sa poussée hormonale en pratiquant rien moins qu’un exorcisme sur la jeune fille. Le plus sidérant dans Ave Maria reste son casting pour le moins incroyable, combinant figures de la Nouvelle vague, la jeune génération d’acteurs des années 80 et trognes aperçues chez Jean-Pierre Mocky ! Une telle affiche, où l’on croise autant Anna Karina que Pascale Ogier ou Philippe Castelli associée à un sujet des plus sulfureux, n’aura pas suffi à faire de ce film un succès.

Pour autant, avec le recul, il ricoche étonnamment avec la France des années 2000, entre révélations autour de l’embrigadement, digne de lavages de cerveaux, pratiqué dans des pseudo-communautés religieuses ou la recrudescence des plaintes d’associations pour atteintes aux bonnes mœurs…

« Jacques Richard ressemble à ces lycéens de terminale, dont on ne sait pas s’ils vont rafler tous les prix ou mettre le feu au lycée ». Frédéric Mitterrand résumait ainsi, en 1975, le futur réalisateur d’Ave Maria

Cette année-là, l’assistant d’Henri Langlois, Jean Eustache ou Philippe Garrel réalise, à vingt ans, Le vivarium son second long métrage. Ancré dans la pensée de Mai 68 et de la Nouvelle Vague, il révèle un cinéaste qui rue dans les brancards du cinéma français d’alors. Richard persèvera avec deux autres films, restés tout aussi confidentiels, Le rouge de chine et Rebelote. En 1983, Irène Silberman, l’heureuse productrice de Diva, l’énorme succès de Jean-Jacques Beineix, lui propose de réaliser Ave Maria. Elle lui associe pour le scénario, Paul Gégauff. Ce dernier est un des auteurs fétiches de la Nouvelle Vague : Gégauff a écrit pour Eric Rohmer, Jean-Luc Godard et Barbet Schroeder mais surtout Claude Chabrol avec qui il a collaboré sur dix-sept films. Sa réputée éxubérance fait des étincelles avec l’exaltation de Richard.

Ave Maria sera néanmoins son dernier scénario : Gégauff sera assassiné, poignardé par sa femme, avant la sortie du film. Richard a continué bon an mal an sa carrière : il a signé une soixantaine de courts et longs métrages, du Fantôme d’Henri Langlois,  vibrant portrait du créateur de la Cinémathèque française à l’ahurissant D/S en 2009. Ce documentaire sur les pratiques sadomasochistes dans la France profonde certifiant qu’il n’a rien perdu d’un penchant pour la provocation.

A voir également
Affiche du film COMMENT RÉUSSIR QUAND ON EST CON ET PLEURNICHARD !

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film VILLE À VENDRE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LE VIVARIUM

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés