Bande Annonce de AVIDADécouvrez la bande Annonce de AVIDA sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/3698/fond/3698_w_500.jpg
Gustave Kervern
Benoît DelépineClaude ChabrolFernando ArrabalGustave KervernJean Claude CarrièreAlbert DupontelAnne BenettBeuBouli LannersVelvetLuzRémo ForlaniRobert Dehoux

AVIDA

83 mn

Note de SensCritique :

6.2 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Gustave Kervern, Benoît Delépine.

Casting : Benoît Delépine, Claude Chabrol, Fernando Arrabal, Gustave Kervern, Jean Claude Carrière, Albert Dupontel, Anne Benett, Beu, Bouli Lanners, Velvet, Luz, Rémo Forlani. Robert Dehoux

Synopsis : Un toréador suicidaire qui s’attaque à un rhinocéros. Un maître chien mutique. Un amateur d’art piégé dans sa maison musée. Un homme à tête scotchée. Des joueurs de pétanque qui remplacent les boules par des chaises de jardin. Un directeur de zoo qui a le sens de la famille. Un garde du corps pas très doué. Une diva richissime qui veut mourir… On en passe et des pires !!!

Scénario : Benoît Delépine, Gustave Kervern.
Pays : France
Tags : Comédie, Esthétique noir&blanc, Humour noir, Sofilm Summercamp Festival 2016, Bizarreries du monde entier, Kervern Delépine réalisateurs, Un problème de poids.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Le titre est un hommage mi figue mi raisin à Salvador Dali, puisque Avida est la première partie de l’anagramme parfaite de son nom — «Avida Dollars» — trouvée par le chef de file du mouvement surréaliste, André Breton soi-même, qui fustigeait ainsi l’appât du gain très prononcé chez le peintre espagnol.

Le film, en noir et blanc, démarre par le suicide improbable d’un toréador incarné par Fernando Arrabal, qui, avant de s’attaquer à un rhinocéros — ce qui tendrait à faire de lui un «rhinocérador» —, crie le titre d’un  de ses films, Viva la muerte !. Il continue par l’enfumage d’un amateur d’art enfermé dans sa belle maison coffre-fort, incarné par Jean-Claude Carrière, scénariste de Luis Buñuel, notamment pour Belle de jour et La Voie lactée.

Totalement imprégné de surréalisme, le deuxième long métrage du duo Kervern-Delépine — après Aaltra, un road movie d’un genre nouveau, en fauteuil roulant —, se présente tout d’abord comme une juxtaposition de scènes étranges, drolatiques ou absurdes, qui résistent sacrément au résumé, mais ne désavoueraient pas les inventaires chers à Jacques Prévert, avec ou sans raton laveur.
Ce n’est qu’au finale que la vision d’ensemble permet d’appréhender ce qui vient de se passer sous nos yeux ébahis. Entre poème déglingué et brûlot anar, Avida peut certes larguer les spectateurs en attente d’un scénario clair et limpide, mais il devrait ravir les adeptes du nonsense, les aficionados du bizarre, ceux qui pensent que le cinéma ça peut être ça aussi : un truc qui ne va pas avec tout, beau comme la rencontre entre une dodue diva mangeuse de chips et un homard sauvé in extremis de l’aquarium d’un restaurant chic.

Benoît Delépine, né en 1958, est l’inventeur, en 1992, avec Sylvain Fusée et Christian Borde alias Jules-Edouard Moustic d’un pays fictif, Groland, qui au fil de faux reportages farfelus agrémentés d’un humour pipi-caca a réjoui au moins deux générations de téléspectateurs de Canal + dans le cadre de «Nulle Part ailleurs» avant d’avoir sa propre émission sous différents titres, qui vont de «Grolandsat» à «Groland.con»... Delépine y incarne régulièrement le reporter Michael Kael, chantre débonnaire et désinvolte du grand n’importe quoi.

Gustave Kervern, un jeunot né en 1962 à l’île Maurice, s’est joint à cette fine équipe en 1999, écrivant avec eux la plupart des textes et incarnant un personnage de soudard récurrent et impénitent.

Le Groland a son président — le comédien Christophe Salengro —, ses armoiries, son langage («Bonjoir !»), ses passionnés innombrables, il a même eu, un temps, un festival du film à Quend-Plage, en Picardie, positionné comme l’anti festival de Cannes.
Devenus inséparables, Delépine et Kervern sont passés en 2004 derrière la caméra pour signer des longs métrages dont l’inspiration mêle, comme dans leurs sketches télévisés, les Monty-Python, le Saturday Night Live, le magazine Hara-Kiri, le mouvement punk, les univers visuels d’Arabal, Jodorowsky, Buñuel. De Aaltra (2006) au Grand soir (2012), en passant par Avida et Mammuth, les deux compères brassent toutes ces influences avec enthousiasme, se distribuent dans certains rôles, utilisent à contre emploi Gérard Depardieu ou Isabelle Adjani, ou convoquent régulièrement des comédiens atypiques mais grandioses comme Albert Dupontel, Benoît Poelvoorde, Bouli Lanners, ou Yolande Moreau… Ils pratiquent le coq à l’âne, le doigt d’honneur et la baffe en pleine figure, dénoncent la société de consommation et la connerie, et cachent sans la masquer vraiment, tout au fond, une humanité salutaire.

Je ne sais pas trop comment vous donner envie de le voir... J'y étais allé à sa sortie, un peu par hasard, je me rappelle de mon état de fatigue fiévreux, j'étais tombé dans ce film comme dans le rêve d'un malade ; ça me paraissait fou, un voyage dans un étrange univers ...

Lire la suite
9
J. Z. D.

Le zoophile débonnaire, par Claude Chabrol.

-Hum... euh... oui.... chevreuil... le chevreuil... ah... quand j'étais gosse le chevreuil, c'est... euh, y avait rien de plus gracieux, hm... courrait, comme ça... et... et, on... disons, hm, chevreuil. eehh. eeehhi. et puis après j'ai mangé du chevreuil, et euh... c'était ...

Lire la suite
9
Garfounkill

Les deux cinéastes poussent leur univers absurde tellement loin qu'avec ce Avida on est plongé dans le surréalisme le plus complet (digne de Dali, Buñuel ou Pasolini). Ce qui frappe le plus, c'est la réalisation avec des cadrages très recherchés, un Noir et blanc profond ...

Lire la suite
8
Ygor Parizel
le contexte
A voir également
Affiche du film JE HAIS LES ACTEURS

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film TORPEDO

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SAINT AMOUR

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LE VILAIN

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés