BABY CART 5, LE TERRITOIRE DES DÉMONS
Bientôt disponible
Parce que c'est le dernier des quatre épisodes tourné par Kenji Misumi
Aventure / Action - Japon - 86 MIN - Tous publics
Plusieurs combattants du clan Kuroda se mesurent à Ogami. A la suite de ces épreuves, ce dernier découvre qu'il doit dérober une lettre rédigée par le maître de ses assaillants, destinée à son pire ennemi, Yagyu. Il n'a plus d'autre choix que de partir à le racherche de la fameuse missive, sinon le clan Kuroda prendra le pouvoir...

Réalisé par

7.1 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Patrick Fabre

Patrick Fabre

CHRONIQUEUR

A chaque cinématographie son genre de prédilection. Ainsi le chanbara, film de sabre, est au cinéma japonais ce que le western est au cinéma américain. Et parmi les plus grands classiques du chanbara figurent les films de la série Baby Cart. Six longs métrages tournés entre 1972 et 1974 adaptés d’un célèbre manga, Lone Wolf and Cub (que l’on pourrait traduire par le loup solitaire et l’enfant) créé par Kozure Okami, l’auteur de Crying Freeman. Baby Cart se déroule dans le Japon féodal, durant la période Edo, quand le Shogun régnait sans pitié sur les autres seigneurs. Pour cela, il avait à son service un clan d’espions, un clan d’assassins et enfin son exécuteur officiel, Ogami Itto. Mais le clan des assassins va comploter contre Ogami Itto, tuer sa femme et le faire accuser de conspiration. Ogami Itto va se rebeller en refusant de mettre fin à ses jours et préférer partir sur les chemins du déshonneur et de la vengeance avec son fils de 3 ans, Daïgoro, installé dans son landau de bois…
Ainsi commence la légende de Baby Cart et surtout la série des six films, initiés par la Toho, célèbre studio japonais, dont quatre réalisés par Kenji Misumi. Misumi qui n’est autre que le cinéaste responsable d’une bonne partie de la série des Zatôichi, un autre classique du chanbara dont l’acteur vedette, Shintaro Katsu, n’était autre que le producteur des Baby Cart et le frère de la vedette de l’interprète d’Ogami Itto, Tomisaburo Wakayama
La série des Baby Cart est vraiment représentative du cinéma du début des années 70 et plus particulièrement de celui du maître du western spaghetti, Sergio Leone. Même sens du cadrage, du rythme, des longues séquences de tensions qui mettent en valeur l’explosion de violence des combats… L’esthétique de Kenji Misumi a rendu la série des Baby Cart mémorable. Tout comme Ogami Itto, devenu le héros d’une série télévisée diffusée entre 1973 et 1976, puis d’une seconde diffusée elle de 2002 à 2004 ainsi que de nombreux téléfilms… On peut donc dire que ce samouraï sans maître est la plus fine lame du cinéma japonais…

 

 

Contexte

Kenji Misumi

ZATÔICHI

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité

Disponible sur
Bouygues
Vdf
Free
Numericable
Orange

Paiement sécurisé

SlimpayPaybox

Mode de paiement

CBVisaMastercardEbleue

Partenaires

UE MédiaCNC

Avec l'offre d'abonnement VOD illimité FilmoTV, visionner les meilleurs films chez vous c'est tous les jours et à petit prix ! FilmoTV, une offre multisupports : Windows, application Android, iPhone iOS et tablettes, TV sur fibre optique, télévisions connectées, faites entrer le cinéma sur vos écrans ! Découvrez vos films de parodie en abonnement VOD illimité ou de vos films comédies romantiques à visionner en téléchargement légal. Pour cela dirigez vous sur les pages mode d'emploi ou comment s'abonner.