Bad Lieutenant

À partir de 2.99 €
Parce qu'à aucun moment le nom du personnage d'Harvey Keitel est prononcé dans le film, juste"lieutenant"
Policier / Suspense - 1993 - Etats-Unis - 95 MIN - VM - HD - interdit aux moins de 16 ans
Un lieutenant de police new-yorkais, père de famille et marié, s’enfonce peu à peu dans une spirale de destruction. Drogué, corrompu, endetté jusqu’au cou, il a une révélation en enquêtant sur le viol d’une jeune religieuse, qui a choisi de pardonner à ses agresseurs.

Réalisé par

7 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Jean-Baptiste Thoret
Jean-Baptiste Thoret
CHRONIQUEUR

Tout part d’un faits divers sordide : en 1982, en plein cœur de Spanish Harlem, une jeune nonne est violée par deux hommes. Fortement marqué par la violence de cette histoire, Abel Ferrara plonge dans les mémoires du flic qui a résolu l’affaire, un certain Bo Dietl, devenu depuis une star de la police américaine, et confie dix ans plus tard à Zoe Lund, l’héroine muette de L’Ange de la vengeance qui se transformait en nonne exterminatrice à la fin du film, le soin d’écrire un premier traitement du scénario.

Dans Bad Lieutenant, comme dans Dirty Harry, ce qui compte dans le titre, c’est le bad. En proie à un vertige moral dévastateur, le flic corrompu de Ferrara traverse une crise existentielle qui ressemble à l’enfer et vit une à une les douloureuses étapes de la rédemption. D’ailleurs, l’une des plus célèbres séquences du film où l’on voit Harvey Keitel, nu dans une église polonaise, hurlant de douleur et les bras en croix, ne laisse aucun doute sur la dimension christique du fil et sa passion de la souffrance. Harvey Keitel fait ici l’expérience propre à tous les héros des films de Ferrara, celle d’une exposition au Mal sous toutes ses formes. A force de cotoyer le pire de l’humanité, le bad lieutenant se réfugie dans la drogue, l’ivresse et le sexe, et se protège comme il peut de cette morbidité toxique qui le contamine.

Tourné en trois semaines à Manhattan, dans le Bronx et dans le New Jersey, Bad Lieutenant constitue sans doute le meilleur film de Ferrara, un polar sulpicien et rugueux, sombre et mystique, porté par l’interprétation de Harvey Keitel dont l’abnégation atteint ici les limites du jeu de l’acteur

FILMOTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Harvey Keitel

Abel Ferrara

MEAN STREETS, 1973

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité

Disponible sur





Paiement sécurisé
Mode de paiement
Partenaires

Avec la plateforme d'abonnement vidéo à la demande à petit prix FilmoTV, visionner les meilleurs films chez vous est simple comme bonjour ! FilmoTV, une plateforme multisupports : PC classique, application système Android, iPhone iOS et tablettes tactiles, service dédié au câble, télévisions connectées, tout est possible ! Profitez de vos films de parodie par abonnement VOD illimité ou de vos films policier à voir en téléchargement légal. Pour cela allez sur nos pages mode d'emploi et comment s'abonner.