Bande Annonce de BAD LUCKDécouvrez la bande Annonce de BAD LUCK sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/6797/fond/6797_w_500.jpg
John Herzfeld
Kevin ConnollyKyra SedgwickLauren CohanThomas JaneTom SizemoreNellyCary ElwesDavid O'HaraKelsey GrammerOmari HardwickSylvester StalloneTerry CrewsTom Berenger

BAD LUCK

88 mn
voir la bande annonce

Réalisateur : John Herzfeld.

Casting : Kevin Connolly, Kyra Sedgwick, Lauren Cohan, Thomas Jane, Tom Sizemore, Nelly, Cary Elwes, David O'Hara, Kelsey Grammer, Omari Hardwick, Sylvester Stallone, Terry Crews. Tom Berenger

Synopsis : 12 personnes dont un flic de Los Angeles un peu trop accro à la gâchette, un éditeur qui se rêve artiste, des malfrats à la petite semaine, une ex-taularde, une actrice qui tente de percer ou encore un jeune écrivain en quête du chef d'oeuvre vont se retrouver autour d'un même livre de développement personnel qui va les aider à remettre en question leurs choix de vie.

Scénario : John Herzfeld.
Musique : Tree Adams.
Pays : Etats-Unis
Tags : Film choral / Destins croisés.

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

A l’instar de Zach Braff, Spike Lee ou encore la série devenue film, Veronica Mars, John Hertzfeld et ses producteurs ont fait appel au système du crowdfunding pour finir le financement de Bad Luck. Ainsi en un mois, c’est 251 personnes, dont le réalisateur Brett Ratner, qui ont donné plus de 260 000€. Pour info, si vous donniez plus de 10 000€, vous aviez le droit de choisir une chanson qui serait dans le film. 

Et ce type de financement participatif aurait presque du sens avec le sujet de Bad Luck puisque ce 5e film de John Herzfeld s’intéresse aux parcours différents, mais amenés à se croiser, de 12 personnes, pour la plupart pas tout à fait recommandables. Elles vont toutes se retrouver autour d’un livre particulier de développement personnel intitulé Reach me.

Avec un casting composé de visages bien connus du grand public tel que Sylvester Stallone, Tom Berenger, Kyra Sedgwick ou encore Ryan Kwanten, Terry Crews et Thomas Jane, Bad Luck est une comédie que l’on pourrait qualifié de croisement entre Pulp Fiction de Quentin Tarantino et Collision de Paul Haggis. 

Celui qui était le colocataire de Sylvester Stallone lorsqu’il était plus jeune, a eu vraiment quelques difficultés à produire son film puisque Bad Luck a mis près de 10 ans à voir le jour. Avant de pouvoir de lancer le tournage, John Herzfeld a réalisé plusieurs longs métrages pour la télévision, un making-of sur The Expendables mais aussi quatre autres films dont Second Chance, qui signe en 1983, les retrouvailles de John Travolta et Olivia Newton-John, cinq ans après Grease. Un réalisateur plutôt actif mais discret qui a su attirer pour Bad Luck, un casting plutôt imposant. De son propre aveu, il explique que s’il a réussi à réunir autant de personnalités connues autour de lui, c’est d’abord parce que Sylvester Stallone avait immédiatement signé pour en être.

Mais au-delà du défi d’avoir su réunir Stallone, Tom Berenger, Tom Sizemore, Terry Crews ou encore Kyra Sedgwick et Thomas Jane, c’est un challenge budgétaire auquel le réalisateur a dû faire face puisque, alors qu’il était déjà en tournage à Los Angeles, l’un des principaux financiers de ce film indé s’est retiré à la dernière minute provoquant un manque de plus de 250 000$. C’est ainsi que John Herzfeld et ses producteurs ont eu l’idée de se lancer dans l’expérience du crowdfunding. Une expérience que ne semble pas du tout regretter le cinéaste qui s’avère, dans une interview, particulièrement enthousiaste sur le sujet expliquant que ce n’était que le début, que ce procédé était brillant et qu’il allait permettre une plus grande diversité dans le cinéma.

Mais à la diversité, John Herzfeld, lui, choisi plutôt le confort. En effet, Bad Luck n’est pas son premier film choral. Déjà en 1996, avec Deux jours à Los Angeles, le réalisateur s’était lancé dans une histoire de gangsters au pluriel amenés à se croiser autour d’un crime qui va tous les lier. On y retrouvait déjà un imposant casting composé de James Spader, Charlize Theron, Jeff Daniels ou encore Teri Hatcher. Mais si cet effort post-Pulp Fiction était plus sombre, Bad Luck préfère, lui, le côté positif de la figure du gangster et lui offre ainsi une forme de rédemption autour d’un livre de développement personnel. Le but est bien ainsi de démontrer que chacun peut bénéficier d’un nouveau départ s’il fait la démarche de changer sa façon de fonctionner. Une seconde chance en quelque sorte, comme le titre de son film de 1983. 

 
le contexte
A voir également
Affiche du film USS Indianapolis

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Dreamcatcher, l attrape-rêves

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Valentine s Day

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Cloud Atlas

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMMENT J AI RENCONTRE MON PERE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film HHHH

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film VENISE SOUS LA NEIGE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film UN PROFIL POUR DEUX

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CONSPIRACY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film THE JANE DOE IDENTITY

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés