BAGDAD CAFÉ

Bientôt disponible
Parce que le café du film existe toujours, sur la route 66, dans le désert de Mojave prés de Barstow
Comédie - 1988 - Allemagne|Etats-Unis d'Amérique - 104 MIN - Tous publics

Jasmine, une touriste allemande, quitte son mari en plein désert de Californie et prend une chambre au Bagdad Café, un motel minable au milieu de nulle part. Le lieu est tenu par Brenda, une Noire au caractère explosif. Jasmine prend les choses en main.

Réalisé par

7.3 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Sylvain Angiboust
Sylvain Angiboust
CHRONIQUEUR

C’est l’histoire d’une plantureuse allemande abandonnée dans le désert du Nevada par son mari. Elle va rejoindre le Badgad café, un établissement miteux in the middle of nowhere. La patronne est noire et croule sous les ennuis. Une bonne raison pour s’entraider.

Badgad café, titre original « Out of rosenheim », est un film germano-américain de Percy Adlon, cinéaste teuton, et il a eu un grand succès l’année de sa sortie en 1988. Cette comédie dramatique et généreuse convoque une galerie de personnages pittoresques qui ont beaucoup fait pour son succès.

Vous allez redécouvrir dans cette copie restaurée l’imposante et pourtant gracieuse Marianne Sagebrecht en bavaroise égarée , CCH Pounder dans celui de la taulière. Mais aussi l’inattendu et exceptionnel Jack Palance, enfin Christine Kaufman chère au coeur des cinéphiles. Et la musique du film, vous la connaissez forcément la musique du film.

Le contexte

Il y a donc un Bagdad en Californie, comme il y a un Paris au Texas. Et c'est à chaque fois un regard allemand sur l'Amérique.

Percy Adlon

Un autre hôtel pas comme les autres, où se réunit une joyeuse bande de retraités britanniques.

AVATAR

VOUS AIMEREZ PEUT-ETRE DANS LE PASS