Bande Annonce de BASIC INSTINCTDécouvrez la bande Annonce de BASIC INSTINCT sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/1279/fond/1279_w_500.jpg
Paul Verhoeven
Michael DouglasSharon StoneDenis ArndtDorothy MaloneGeorge DzundzaJeanne TripplehornLeilani Sarelle

BASIC INSTINCT

123 mn

Note de SensCritique :

6.6 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Paul Verhoeven.

Casting : Michael Douglas, Sharon Stone, Denis Arndt, Dorothy Malone, George Dzundza, Jeanne Tripplehorn. Leilani Sarelle

Synopsis : A San Francisco, la romancière Catherine Tramell est accusée du meurtre de son amant, sauvagement assassiné à coups de pic à glace, dans des conditions identiques à celles qu'elle a décrites dans un de ses livres. A mesure que l'enquête menée par l'inspecteur Curran progresse, et que chacun, lui compris, révèle sa part d'ombre, un jeu de dupes s'instaure.

Scénario : Joe Esztheras.
Musique : Jerry Goldsmith.
Pays : Etats-Unis d'Amérique
Tags : Policier / Suspense, Les femmes fatales, Thriller érotique, Thrillers psychologiques, Simulées ?, Des ascenseurs, Au lit, Séries noires U.S., Sans vêtements, Héros et vilains.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film
Peu d'images cinématographiques ont autant marqué les années 90 que celle, dans Basic Instinct, de la toison pubienne de Sharon Stone croisant et décroisant les jambes avec malice, face à un auditoire masculin pour le moins décontenancé. Sorti en 1992, ce film est le dixième du Hollandais Paul Verhoeven, mais seulement son troisième réalisé à Hollywood. Celui que l'on surnomme le « Hollandais violent » vient alors d'enchaîner deux succès au box-office, Robocop et Totall Recall, et se trouve, au début de la décennie Clinton, en pleine possession de ses moyens artistiques et financiers. Il parvient à insérer, dans des films commerciaux à large audience, ses thématiques de toujours que sont la réversibilité morale et la froide mécanique des corps, et les studios lui font pleinement confiance, malgré sa réputation sulfureuse, ou peut-être justement grâce à cette réputation.

Acheté par une petite société de production au scénariste star Joe Eszterhas, pour la somme collossale, à l'époque, de 3 millions de dollars, le script de Basic Instinct, ne pouvait donc rêver meilleur réalisateur que Paul Verhoeven. Pourtant, dès la préparation, les obstacles s'amoncellent, faisant même craindre à un moment la mort du projet. Tout d'abord, Verhoeven et Eszterhas se brouillent sur la direction à emprunter. Mais ils finissent par se rabibocher, si bien qu'ils décident après la sortie de Basic Instinct, de retravailler ensemble – ce sera Showgirls, grand film incompris au destin funeste. Ensuite, les puissantes associations homosexuelles de San Francisco, où se déroule le film, ont eu vent du projet, et lui reproche sa soi-disant homophobie. Ils multiplient alors les manifestations sur les lieux de tournage pour demander son arrêt pur et simple, créant malgré eux un buzz qui s'avérera financièrement bénéfique... Enfin, Paul Verhoeven a le plus grand mal à trouver une actrice disposé à jouer la sulfureuse Catherine Tramell, aux côtés de Michael Douglas. Toutes les stars féminines de l'époque sont approchés (Kim Basinger, Michelle Pfeiffer, Nicole Kidman ou Geena Davis), mais toutes refusent, effrayées par les scènes de nudité.

C'est une fois épuisée la liste A, que Verhoeven parvient à imposer au studio une jeune actrice qu'il a lui-même révélé deux ans plus tôt dans Totall Recall : Sharon Stone. Dès lors, la légende peut s'écrire.

Ecrit par le scénariste d'origine hongroise Joe Eszterhas et photographié par Jan de Bont, le fidèle chef opérateur de Verhoeven qui devient à son tour réalisateur en 1994 avec Speed, Basic Instinct se présente, en première lecture, comme un thriller érotique torride, mené tambour battant par un réalisateur efficace. A l'époque, la majorité des cinéphiles voient chez Verhoeven un auteur européen jadis subversif, mais qui a mis de l'eau dans son vin en s'exilant aux Etats-Unis. Il apparaît pourtant que celui-ci, s'il a laissé derrière lui ses provocations les plus extrêmes, telles qu'elles s'exprimaient dans Turkish Delight ou Soldier of Orange, perpétue à Hollywood un travail de sape, très subtil, des règles du spectacle et de la morale. Un travail de contrebandier en somme. Ainsi Basic Insctint peut se lire comme l'hommage par un cinéphile pervers au Vertigo d'Hitchcock. Les deux films partagent ainsi le même cadre, San Francisco, et le même élément d'intrigue d'un homme fasciné par une femme blonde. Il va même jusqu'à imiter la fameuse scène du vertige dans l'escalier. Seulement, là où Hitchcock favorisait le motif de la spirale, Verhoeven, dès le générique, lui préfère celui du prisme. De la ligne claire du classicisme, on passe aux lignes brisées du cubisme. Symboliquement, Verhoeven signifie ainsi que la culpabilité, encore situable chez Hitchcock, devient une notion totalement floue, réversible.

Pulsions

A la sortie de ce film, qui a fait énormément parler de lui, je ne connaissais pas encore Paul Verhoeven et je n'avais absolument pas envie d'aller le voir. Je pensais que le réalisateur utilisait le sexe comme moyen pour attirer le public masculin. Maintenant, je connais nettement ...

Lire la suite
8
SanFelice

Hockney sur glace

La comparaison entre les premiers films de Verhoeven dans sa période néerlandaise et Basic Instinct est intéressante sur plus d’un point. Sa carrière américaine est alors déjà bien lancée, mais dans le registre du blockbuster, genre dans lequel il a insufflé, avec Robocop ...

Lire la suite
7
Sergent Pepper

Basic Instinct on connait forcément sans même l'avoir vu, c'est l'un de ces polars culte qui a marqué les années 90 grâce a son coté sexuel très prononcé . Mais en dehors du sexe il y a une intrigue policière . Cette intrigue a quand même subit le poids des années, elle ...

Lire la suite
7
Truman-
A voir également
Affiche du film CATWOMAN

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CASINO
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film BLACK BOOK

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film PARKER

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés