BASQUIAT, UN ADOLESCENT A NEW YORK

Bientôt disponible
Documentaire - 2018 - Etats-Unis d'Amérique - 75 MIN - Tous publics
A la fin des années 1970, New York etait abandonnée par le gouvernement et ses habitants mais une petite communauté artistique, punk et bohème, a pu s'épanouir. Parmi ces artistes, il y avait Jean-Michel Basquiat, disparu prématurément. Le street artist Al Diaz et le cinéaste Jim Jarmusch donnent leur vision de cette icône de l'art moderne...

Réalisé par

6.5 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Gérard Delorme
Gérard Delorme
CHRONIQUEUR

En retraçant les quelques années qui précédent l’accession de Jean-Michel Basquiat à la célébrité, le film de Sara Driver ne se contente pas d’évoquer les débuts du jeune peintre à la fin des années 70. Il décrit aussi le contexte très particulier de New York, dont la déliquescence agissait comme un puissant stimulant pour la communauté artistique.

C’est ainsi que les rockeurs, rappeurs, peintres, graffeurs et cinéastes se rassemblaient pour échanger leurs idées et leur énergie dans un bouillonnement créatif unique.

Sara Driver, la compagne de Jim Jarmusch, a parfaitement connu cette époque, et lorsqu’elle a eu accès à une somme de documents laissée par Basquiat chez une de ses logeuses, elle a imaginé d’illustrer cette époque en alternant images d’archives et témoignages de participants. Le résultat dépasse les limites apparentes du sujet, en rendant hommage sans nostalgie à un épisode particulièrement innovant de l’histoire de New York.

Le contexte

Jim Jarmusch

L'enregistrement au CBGB's de la scène punk new yorkaise au moment même où elle émergeait.

Sara Driver

Une autre évocation du peintre en forme d'hommage par une de ses amies.

BROOKLYN BOOGIE