BELLE DE JOUR (VERSION RESTAURÉE)

Parce que Bunuel a lui-même hypnotisé Georges Marchal pour les besoins de ses scènes
Drame - 1967 - France|Italie - 96 MIN - VF - HD - Tous publics
Séverine et Pierre forment un jeune couple apparemment sans histoires. En fait, Séverine est en proie à des fantasmes tenaces et déstabilisants, reflets de sa frustration sexuelle. Un jour, la jeune femme apprend, par une amie, l'existence de la «maison de madame Anaïs», un bordel de luxe...

Réalisé par

7.2 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Denis Parent
Denis Parent
CHRONIQUEUR

La Belle de jour c’est Catherine Deneuve , 24 ans en 1967, qui offre son corps à Luis Buñuel. Le film évoque la frigidité d’une grande bourgeoise, pourtant amoureuse de son mari, qui soudain se laisse aller à quelques passes dans une maison close.

Cinéaste du désir et de la transgression le maître espagnol offre un film troublant, tragicomique, où va défiler dans salons et alcôves, la fine fleur du cinéma français. Jean Sorel, Michel Piccoli, Geneviève Page, Francis Blanche, Françoise Fabian et bien d’autres.Dans le Paris de la libération sexuelle l’univers du fantasme et de la perversion se révèle sous les stucs et les moulures.

Une oeuvre dérangeante et belle, récompensée du lion d’or à Venise en 1967 et qu’on va découvrir, flamboyante dans sa copie restaurée, maintenant.

FILMOTV VOUS RECOMMANDE

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Le contexte

Catherine Deneuve

La plus belle et plus tragique prostituée de l'histoire du cinéma français. L'amour en dépit des bas-fonds et du plus vieux métier du monde est porté par la merveilleuse Simone Signoret, au sommet de sa beauté, qui transforme la dégaine et le langage des faubourgs en une profession de foi en la passion.

Juan Luis Buñuel

Contrairement à Bunuel qui explore un fantasme secret, Marshall en bon puritain hollywoodien met en scène le fantasme vertueux: l'amour rédempteur entre un homme riche et une prostituée.

REPULSION DE ROMAN POLANSKI (1965)