Bande Annonce de BERNIEDécouvrez la bande Annonce de BERNIE sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/1795/fond/1795_w_500.jpg
Albert Dupontel
Albert DupontelClaude PerronHélène VincentRoland BlancheAlain LiboltCatherine SamieRoland BertinAntoinette MoyaEmmanuelle BougerolPhilippe Uchan

BERNIE

82 mn

Note de SensCritique :

7.1 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Albert Dupontel.

Casting : Albert Dupontel, Claude Perron, Hélène Vincent, Roland Blanche, Alain Libolt, Catherine Samie, Roland Bertin, Antoinette Moya, Emmanuelle Bougerol. Philippe Uchan

Synopsis : Quand il quitte l'orphelinat, Bernie Noël est âgé de trente ans. Il n'a qu'un seul but : connaître ses origines. Commence alors un parcours semé d'embûches pour ce garçon névrosé et déconnecté du monde réel qui va semer le désordre partout où il passera.

Scénario : Albert Dupontel, Gilles Laurent.
Musique : Ramon Pipin.
Pays : France
Tags : Comédie.

Film pas encore disponible

Provoquant un véritable électrochoc au moment de sa sortie en 1996, le premier long métrage d’Albert Dupontel s’impose immédiatement comme un modèle d’outrance visuelle, de trash attitude et d’humour bien noir, un peu sur le modèle de C'est arrivé près de chez vous, sorti quatre ans plus tôt.
Le Bernie du titre est un type de « 29 ans, bientôt 32 », vaguement psychopathe et franchement névrosé, qui a passé toute sa vie dans un orphelinat. Quand il en sort enfin, c’est pour découvrir que ses parents l’ont autrefois jeté au vide-ordures. Face à la triste réalité, il décide de  s’inventer une histoire plus romanesque, et notamment des ennemis imaginaires : les fameux « enculés d’en face »…
Revendiquant l’influence des Monthy Python, de Tex Avery et de Charlie Chaplin, Albert Dupontel enchaîne les situations délirantes et les séquences inoubliables à un rythme effréné, croquant du canari, transportant un chat empaillé, délirant sur les hyènes, assenant des coups de pelle et de fer à repasser en abusant du grand angle et des mouvements de caméra radicaux.
Le résultat, violent et dérangeant, mêle folie douce et vraie colère face à l’injustice et l’hypocrisie ambiantes : une génération entière se reconnaît dans le cynisme et l’humour trash de Dupontel, qui voit sa carrière de réalisateur lancée avec fracas. Quinze ans plus tard, le film n’a rien perdu de son impact…

Si Bernie a autant surpris le monde du cinéma à sa sortie, c’est que personne n’attendait vraiment Albert Dupontel en réalisateur. Connu à l’époque pour ses one-man shows et les sketches qu’il écrivait et jouait pour Canal +, il vient de révéler ses talents de comédien dans Un hero très discret de Jacques Audiar, et ne bénéficie que d’un budget minimaliste pour tourner son premier long métrage.
Irrésistible dans la peau du dangereux naïf qu’est Bernie, il s’entoure d’une galerie de comédiens dont il prend un malin plaisir à casser l’image. C’est notamment vrai pour Helene Vincent, à l’époque encore associée à l’énorme succès de La vie est un long fleuve tranquille, dont il dynamite le registre de bourgeoise coincée.
A ses côtés, Roland Blanche, immense acteur de théâtre et grand second rôle du cinéma français, marque les esprits dans la peau du fameux clochard à la pelle tueuse. Notons que dans la scène qui voit Bernie découvrir le personnage, qui vit sous un échangeur, les clochards qui l’accompagnent sont de vrais SDF embauchés pour le film, qui donneront à Albert Dupontel l’idée d’Enfermés dehors, son troisième long métrage.
BERNIE offre à CLAUDE PERRON, compagne d’ALBERT DUPONTEL, son premier rôle : elle lui sera particulièrement fidèle, partageant aussi bien l’affiche des films qu’il réalise – LE CREATEUR et ENFERMES DEHORS – que ceux dans lesquels il joue : DU BLEU JUSQU’EN AMERIQUE, LE CONVOYEUR ou CHRYSALIS.
Côté musique, c’est au groupe le plus engagé de l’époque qu’ALBERT DUPONTEL a commandé la chanson de générique de fin de son film : LA-BAS, composée par NOIR DESIR, qu’il retrouvera en 2005 pour la bande-son d’ENFERMES DEHORS 

C'est celui qui dit qui est !

Bernie sort de l'orphelinat et veut élucider un mystère : celui de sa naissance. Quand je vois les notes de certains de mes éclaireurs sur ce film, j'en suis à vouloir mettre au clair à mon tour un mystère : peut-on décemment rester amis ? Sérieux, « Bernie » ...

Lire la suite
8
DjeeVanCleef

Les enculés d'en face, y' font moins les malins !

Bernie peut être interprété de deux façons. La première, la plus plaisante pour le spectateur lambda mais non moins averti qui cherche seulement à se marrer un bon coup devant sa télé, est celle d'un délire total, où l'on suit avec rigolade et attendrissement le parcours ...

Lire la suite
9
Boba

"J'en ai ras l'bol du moche, du médiocre, du sordide."

A la première vision, Bernie est sale et violent. On se laisse porter, stupéfié, toute la première partie du film. Jusqu'au combat entre ses parents. La caméra se promène entre saut violent et confessions. S'y glissent régulièrement des plans inattendus, l'ouverture d'une ...

Lire la suite
9
J. Z. D.
A voir également
Affiche du film NIKITA

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film UN LONG DIMANCHE DE FIANÇAILLES

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film 9 MOIS FERME

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés