Bande Annonce de BIENVENUE EN SUISSEDécouvrez la bande Annonce de BIENVENUE EN SUISSE sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/8018/fond/8018_w_500.jpg
Léa Fazer
Denis PodalydèsEmmanuelle DevosVincent PerezCarola RegnierJulien GeorgesMarianne BaslerPeter WyssbrodWalo LüöndHeidi ZügerJacques MichelMariama Sylla

BIENVENUE EN SUISSE

102 mn

Note de SensCritique :

/ 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Léa Fazer.

Casting : Denis Podalydès, Emmanuelle Devos, Vincent Perez, Carola Regnier, Julien Georges, Marianne Basler, Peter Wyssbrod, Walo Lüönd, Heidi Züger, Jacques Michel. Mariama Sylla

Synopsis : Thierry est un ethnologue d'origine suisse, qui vit à Paris avec sa compagne, Sophie. Il n'a plus aucun lien avec la patrie de ses ancêtres et s'en porte fort bien. Jusqu'au jour où il doit franchir la frontière pour se rendre à l'enterrement de sa grand-mère.  Il fait la connaissance de ses deux oncles, qui lui apprennent qu'il doit hériter d'une fortune, en compagnie de son frère et de sa soeur. Mais les trois Français doivent faire la preuve de leur identité suisse. Le frère et la soeur passent le test avec brio, mais pas Thierry. C'est alors qu'un lointain cousin, Aloïs, qui est par ailleurs sensible au charme de Sophie, se propose de lui inculquer les rudiments de l'identité suisse...

Scénario : Léa Fazer.
Musique : Laurent Levesque, Loïk Dury.
Pays : Suisse | France
Tags : Comédie.

Film pas encore disponible

N’ayons pas peur des mots, Bienvenue en Suisse est bel et bien une comédie sur la suissitude. Qui nous parle de chocolat, de gruyère, de ponctualité et de secret bancaire pour mieux jongler avec les clichés qui s’attachent à la patrie de Guillaume Tell. C’est donc à une radioscopie ironique de l’âme suisse que nous sommes invités.

A travers le personnage d’un homme d’origine helvétique mais vivant à Paris, qui retourne sur la terre de ses ancêtres à l’occasion de la mort de sa grand-mère. C’est Denis Podalydès qui lui prête ses traits. A noter qu’il enterrera de nouveau sa grand-mère dans Adieu Berthe, réalisé par son frère Bruno huit ans plus tard. Sans doute une manie.

Le casting est le plus bel atout du film. Outre Denis Podalydès il nous offre de retrouver Emmanuelle Devos, qui prouve qu’elle sait élargir le champ de son registre. Et Vincent Pérez, d’autant plus crédible en cousin suisse que le comédien a vécu plusieurs années dans les environs de Lausanne. Pour l’occasion il ressort un accent vaudois assez inoubliable.

La Suissesse Léa Fazer, qui signe ici son premier film après avoir passé plusieurs années sur les planches révèle que l’argument de Bienvenue en Suisse lui est venu quand elle entendu parler d’une Française qui avait épousé un Suisse dont elle a divorcé au retour de leur voyage de noces… en Suisse. Avait-elle laissé tomber son croûton de pain dans la fondue au fromage ? On ne sait pas. Quoi qu’il en soit la satire des us et coutumes des ressortissants d’un pays n’est pas nouvelle. Des Lettres persanes de Montesquieu à Bienvenue chez les Chtis en passant par Les Carnets du major Thompson, le sillon a largement été irrigué.

Léa Fazer a veillé, on l’a vu, à éclairer différentes facettes de son pays natal. L’exploration folklorique de la suissitude n’empêche en rien quelques piques plus saignantes dès lors que l’on aborde le problème de l’opacité bancaire et de la conduite des milieux d’affaires durant la seconde guerre. Mais elle n’est pas la première à s’amuser de l’exemplarité de ses compatriotes. Dans les années 70, l’Italien Franco Brusati avait mis les rieurs de son côté avec le très caustique Pain et Chocolat. Avant que Les Faiseurs de Suisses, qui dénonçait sans ménagement et en interne le chauvinisme helvétique, ne cartonne quelques années plus tard…

Le cinéma suisse n’est sans doute pas de ceux qui drainent le plus grand nombre de spectateurs dans les salles. Il n’empêche qu’il était très à la mode dans les années 70 et que sous la houlette de Michel Soutter, Claude Goretta ou Alain Tanner, il a su faire entendre une petite musique qui nous a agréablement chatouillé les oreilles pendant plusieurs années. Avant de devenir peu à peu inaudible… Léa Fazer fait donc partie de la relève des années 2000. On lui doit plusieurs comédies, produites et tournées en France, qui ont notamment contribué à la popularité du regretté Jocelyn Quivrin. La réalisatrice a rendu hommage au comédien en signant en 2014 Maestro, témoignage drolatique et émouvant de sa participation aux Amours d’Astrée et Céladon, le dernier film d’Eric Rohmer.

le contexte
A voir également
Affiche du film SUR MES LÈVRES

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA REINE MARGOT (VERSION RESTAURÉE)

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film ENSEMBLE C EST TROP

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés