Bande Annonce de BIG FISHDécouvrez la bande Annonce de BIG FISH sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/4901/fond/4901_w_500.jpg
Tom Burton
Albert FinneyAlison LohmanBilly CrudupEwan McgregorJessica LangeDavid DenmanHelana Bonham CarterMarion CotillardMatthew McgroryRobert GuillaumeDanny de VitoMissi PyleSteve Buscemi

BIG FISH

120 mn

Note de SensCritique :

/ 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Tom Burton.

Casting : Albert Finney, Alison Lohman, Billy Crudup, Ewan Mcgregor, Jessica Lange, David Denman, Helana Bonham Carter, Marion Cotillard, Matthew Mcgrory, Robert Guillaume, Danny de Vito, Missi Pyle. Steve Buscemi

Synopsis : Edward Bloom est un infatigable conteur. Il raconte avec toujours autant de plaisir que le jour de la naissance de son fils Will, il a pêché un énorme poisson grâce à son alliance. Will a du mal à supporter les histoires rocambolesques de son père et les considère comme des mensonges. Pendant quelques années, il prend même ses distances avec lui, mais lorsqu'il apprend qu'Ed est sur le point de mourir, il se rend à son chevet avec sa femme Joséphine, enceinte...

Scénario : John August.
Musique : Danny Elfman.
Pays : Etats-Unis d'Amérique
Tags : Fantastique / Horreur.

Film pas encore disponible
Le scénario de Big Fish est arrivé entre les mains de Tim Burton à un moment particulier de sa vie. Le cinéaste, qui venait de tourner la superproduction La Planète des singes, avait perdu son père peu de temps auparavant. Burton a donc été immédiatement touché par ce script qui relate la réconciliation tardive entre un fils conformiste et cartésien avec son père, un bonimenteur inspiré toujours prêt à raconter des fables rocambolesques et qui est sur le point de mourir,

Il a savouré le bonheur d’avoir un « scénario formidablement astucieux rempli de va-et-vient entre le rêve et la réalité, où de jeunes protagonistes figuraient la version idéalisée de leurs doubles plus âgés. Albert Finney et Ewan McGregor d’un côté, Jessica Lange et Alison Lohman de l’autre. Le moindre aspect du scénario constituait une petite pièce du puzzle global».

Outre les Britanniques Finney et McGregor qui incarnent le même personnage à des âges différents, le réalisateur a également fait appel à la Française Marion Cotillard qui joue ici pour la première fois dans une production américaine.
Tim Burton est fasciné par la relation parents/enfants qu’il considère comme une des plus étranges qui soit et il a été très sensible au fait que le scénario mette des images sur ce qu’il était incapable d’exprimer. Sur ce que la mort de son père faisait ressurgir comme réflexions sur lui-même et son passé.

Mais on retrouve également ici un des thèmes favoris de Burton : la place de l’imaginaire dans la vie, dans la réalité. En revanche, à la différence de ses précédents tournages avec des plannings bouclés des mois à l’avance, il s’est autorisé des aménagements de scénario, des ajouts de scène comme celle de la baignoire avec Albert Finney et Jessica Lange, destinée à apporter un petit moment d’intimité, ou la scène de combat de karaté nocturne de Ewan McGregor.

A part une semaine d’extérieurs à Paris, le tournage a été localisé à Montgomery dans l’Alabama. Le réalisateur a apprécié que les prises de vues se déroulent sur les lieux de l’action mais certains matins, il  se demandait : « mais qu’est-ce que je fais dans ce trou ? ». Et de voir un jour dans la gazette locale l’annonce d’une réunion du Ku Klux Klan ne lui a pas remonté le moral. « Le Sud qu’on voit dans le film n’est pas réaliste, précise le réalisateur. S’il l’avait été, il aurait fallu montrer le racisme, la ségrégation, le poids de la religion… ça ne m’intéressait pas. Lors du tournage des scènes de cirque, l’un des figurants locaux est venu me dire : « Vous savez, votre histoire se passe dans les années 50, il n’y avait pas de Noirs mélangés aux Blancs comme vous le montrez. » Je lui ai répondu que ce n’était pas un documentaire sur le Sud, mais un film sur un homme vivant dans l’imaginaire. Ed Bloom n’est pas raciste, donc quoi de plus normal pour lui que d’imaginer son meilleur ami noir en docteur, alors que dans la réalité un Noir n’aurait jamais pu être médecin dans ces années-là ».

A la sortie du film, certains critiques ont trouvé que cette oeuvre marquait un changement radical pour Tim Burton. Le cinéaste commente : « ça me fait toujours un peu rigoler… virage à 180 °… Mais je n’y pense pas trop. C’est d’ailleurs le sujet de Big Fish : la perception des choses, ce qui est réel, ce qui ne l’est pas ».

le contexte
A voir également
Affiche du film LES ASSOCIÉS

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film THE ISLAND

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film BASTILLE DAY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film APPRENTICE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film IRREPROCHABLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SUICIDE SQUAD

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GENIUS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés