BLANCHE ET MARIE

Disponible dans le Pass Illimité
Parce que le film parle de la Résistance en réunissant Sandrine Bonnaire et Miou-Miou.
Drame - 1985 - France - 88 MIN - VF - Tous publics
1941. Une petite ville du nord de la France. Blanche s'occupe de ses enfants, de sa maison et de sa vieille mère, Louise. La vie est dure. Blanche s'inquiète des absences répétées de Victor, son mari. Sur les conseils de Louise, Victor finit par avouer à Blanche qu'il fait partie d'un réseau de résistants...

Réalisé par

5.9 / 10
1MNavant
2MNaprès
Laurent Bourdon
Laurent Bourdon
CHRONIQUEUR

En avril 1985 sortait Blanche et Marie, le deuxième long métrage de Jacques Renard, ancien assistant opérateur et ancien directeur de la photo, qui écrivit le scénario et les dialogues avec Sophie Goupil, la sœur de Romain Goupil, future productrice de certains de ses films notamment.

Dans une ville de province sous l’Occupation allemande, Victor, le mari de Blanche – mère de trois enfants et enceinte du quatrième –, et Germinal, le père de Marie, font partie d’un réseau de Résistance. Bien que conscientes du danger, les deux jeunes femmes vont décider de leur prêter main forte...

« Miou-Miou (Blanche) et Sandrine Bonnaire (Marie) sont lumineuses », écrira Cécile Mury dans Télérama. A leurs côtés vous reconnaîtrez : Gérard Klein (Victor), Patrick Chesnais (Germinal), Maria Casarès (la mère de Blanche), Clémentine Célarié (une amie de Blanche) et Jacques Bonnaffé (un Résistant), sans parler de tous ceux, amis ou ennemis, que vous découvrirez au hasard des menées patriotiques ou des arrestations musclées.

FILMOTV vous recommande

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Miou-Miou

Après la Libération, Marie-Octobre entend bien découvrir celui qui a donné son réseau.

Jacques Renard

Comme Blanche et comme Marie, Louise, Suzy, Gaëlle, Jeanne et Maria sont entrées dans la Résistance... à leurs risques et périls !

DITES-LUI QUE JE L’AIME (1977)

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité