Bande Annonce de BLANCHE ET MARIEDécouvrez la bande Annonce de BLANCHE ET MARIE sur FilmoTVhttp://
Jacques Renard
Gérard KleinMaria CasarèsMiou-MiouPatrick ChesnaisSandrine BonnaireChristian BlancIsabelle MergaultJacques Bonnaffé

BLANCHE ET MARIE

88 mn
voir la bande annonce

Réalisateur : Jacques Renard.

Casting : Gérard Klein, Maria Casarès, Miou-Miou, Patrick Chesnais, Sandrine Bonnaire, Christian Blanc, Isabelle Mergault. Jacques Bonnaffé

Synopsis : 1941. Une petite ville du nord de la France. Blanche s'occupe de ses enfants, de sa maison et de sa vieille mère, Louise. La vie est dure. Blanche s'inquiète des absences répétées de Victor, son mari. Sur les conseils de Louise, Victor finit par avouer à Blanche qu'il fait partie d'un réseau de résistants...

Scénario : Jacques Renard, Sophie Goupil.
Musique : François Bréant.
Pays : France
Tags : Drame, Femmes dans l'histoire, Résistants en Europe, de moins de 90 minutes, Sandrine Bonnaire.

Inclus danspassillimite
voir ce film

En avril 1985 sortait Blanche et Marie, le deuxième long métrage de Jacques Renard, ancien assistant opérateur et ancien directeur de la photo, qui écrivit le scénario et les dialogues avec Sophie Goupil, la sœur de Romain Goupil, future productrice de certains de ses films notamment.

Dans une ville de province sous l’Occupation allemande, Victor, le mari de Blanche – mère de trois enfants et enceinte du quatrième –, et Germinal, le père de Marie, font partie d’un réseau de Résistance. Bien que conscientes du danger, les deux jeunes femmes vont décider de leur prêter main forte...

« Miou-Miou (Blanche) et Sandrine Bonnaire (Marie) sont lumineuses », écrira Cécile Mury dans Télérama. A leurs côtés vous reconnaîtrez : Gérard Klein (Victor), Patrick Chesnais (Germinal), Maria Casarès (la mère de Blanche), Clémentine Célarié (une amie de Blanche) et Jacques Bonnaffé (un Résistant), sans parler de tous ceux, amis ou ennemis, que vous découvrirez au hasard des menées patriotiques ou des arrestations musclées.

Ancien assistant-cadreur et ancien directeur de la photo, Jacques Renard, le réalisateur du film que vous venez de voir, fut également et assez brièvement comédien. En 1973, en effet, Jean Eustache lui confia le rôle d’un ami de Jean-Pierre Léaud dans la Maman et la putain. Mais, souhaitant rester de l’autre côté de la caméra, il parvint, en 1976, à réaliser son premier long métrage, Monsieur Albert, dans lequel Philippe Noiret, petit escroc à l’assurance, retrouve un ancien d’Algérie complice de ses escroqueries passées : Patrick Chesnais, déjà ! Après l’échec cuisant de Blanche et Marie – moins de 300.000 entrées France –, Jacques Renard travaillera pour la télévision, y mettant en scène, dans une quinzaine de téléfilms, aussi bien Sami Frey qu’Annie Cordy, Aurore Clément, Jean Yanne, Olivier Gourmet ou Line Renaud.

Sandrine Bonnaire n’a pas 18 ans, lorsque Blanche et Marie, le quatrième film de sa jeune carrière, sort sur les écrans. Dix-huit mois plus tôt, elle avait été révélée par A nos amours de Maurice Pialat, le film qui lui avait valu le César du meilleur jeune espoir féminin. Depuis, elle avait déjà été la partenaire de Jacques Bonnafé dans le Meilleur de la vie qui ne sortit, et encore très discrètement, qu’après Blanche et Marie. Elle avait, également, été la partenaire de Laurent Mallet dans Tir à vue, le premier film de Marc Angelo qui, lui non plus ne déplaça pas les foules. Il lui faudra croiser le chemin d’Agnès Varda en 1985 pour que Sans toit ni loi donne un nouvel élan à sa carrière.

A la sortie en salle de Blanche et Marie, plusieurs critiques saluèrent la volonté de ses auteurs de rendre hommage à la Résistance des femmes. En effet, ils ne sont pas nombreux les films mettant en scène celles qui s’étaient battues aussi courageusement que les hommes. On se souviendra surtout, dès 1943, de Maureen O’Hara dans Vivre libre de Jean Renoir, dont l’exemple fera progressivement basculer Charles Laughton dans la lutte antinazie. Dans un tout autre genre, six ans plus tard, Jean-Pierre Melville adapta le Silence de la mer, de Vercors, dans lequel une jeune femme oppose un silence glacial à l’officier allemand francophile logé chez son vieil oncle. En 1996, c’est en adaptant le livre de Lucie Aubrac, Ils partiront dans l’ivresse, que Claude Berri rendit hommage à cette grande résistante et à son mari Raymond. N’oublions pas non plus, Sophie Marceau, Julie Depardieu, Marie Gillain, Déborah François et Maria Sanza qui, dans les Femmes de l’ombre, intègrent la Direction des opérations spéciales, le service secret britannique créé par Winston Churchill en 1940.

 
le contexte
A voir également
Affiche du film SALAUD, ON T AIME
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film CONFIDENCES TROP INTIMES

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LA TRAVERSÉE DE PARIS

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LE CHEMIN DES ÉCOLIERS
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film UN PEUPLE ET SON ROI

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CLIMAX

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film THE LITTLE STRANGER

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film THE WIFE

à partir de

6.99
 
Affiche du film LES FRÈRES SISTERS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film L AMOUR EST UNE FETE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés