Bande Annonce de BlindnessDécouvrez la bande Annonce de Blindness sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/1342/fond/1342_w_500.jpg
Fernando Meirelles
Danny GloverGael García BernalJulianne MooreMark RuffaloAlice BragaDon MckellarJoe CobdenJoe PingueSandra OhSusan CoyneYoshino KimuraYusuke Iseya

Blindness

120 mn

Note de SensCritique :

6.1 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Fernando Meirelles.

Casting : Danny Glover, Gael García Bernal, Julianne Moore, Mark Ruffalo, Alice Braga, Don Mckellar, Joe Cobden, Joe Pingue, Sandra Oh, Susan Coyne, Yoshino Kimura. Yusuke Iseya

Synopsis : Une épidémie qui rend aveugle s’abat soudainement sur une grande métropole . Craignant la contagion, le gouvernement panique et commence à parquer les contaminés dans un asile psychiatrique désaffecté. Une partie des aveugles s’organise pour dominer et exploiter les autres occupants. Parmi ces derniers, la femme d’un ophtalmologiste est la seule à garder la vue.  Secrètement, elle aide son mari et quelques autres à resister . Un jour, les survivants se rendent compte que leurs gardiens ont abandonné l’asile. Dehors, la ville entière semble avoir été contaminée…

Scénario : Don Mckellar.
Musique : Marco Antônio Guimarães.
Pays : Canada | Japon

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Adapté de L'Aveuglement, best-seller de Jose Saramago, prix Nobel de littérature en 1998, Blindness est une fiction apocalyptique qui examine ce qui se passerait si un mystérieux virus frappait tout le monde de cécité. Le thème de l’aveuglement sert surtout de révélateur. C’est une métaphore de notre propre monde, dans lequel les hommes  auraient fermé les yeux sur leur propre humanité.

Ici personne n’a de nom, et lorsque les personnages sont concentrés dans un espace restreint, ils reproduisent un système fondé sur l’autorité, la propriété, le commerce. Du même coup, ils perpétuent tous les excès qui y sont liés : la violence, les viols, les abus. Seule une femme , jouée par Julianne Moore, garde les yeux ouverts. En fournissant le seul véritable point de vue du film, elle lui offre un point d’ancrage indispensable.

Présenté à Cannes en 2008, Blindness a suscité l’incompréhension et l’hostilité, probablement à cause d’une voix off envahissante qui ajoutait du sens aux images déjà chargées. Heureusement, une version définitive est sortie quelques mois plus tard, avec un montage légèrement raccourci, et surtout sans la voix off incriminée. Le film y a beaucoup gagné en équilibre, et on peut déceler une infinité de nuances dans le traitement de l’aveuglement, abordé en termes non seulement physiques, mais aussi sociaux, politiques, religieux et culturels.

Si l’exposition est traitée de façon relativement conventionnelle, la seconde partie, celle de l’enfermement, a inspiré à Fernando Meirelles les expériences les plus radicales. Pour traduire la notion d’aveuglement, il a travaillé dans deux directions. D’une part avec son équipe entière, qu’il a sensibilisée à la privation de la vue en obligeant chacun de ses membres, lui compris, à se promener en ville pendant six heures avec un bandeau sur les yeux. D’autre part, il a utilisé des artifices optiques et sonores. Les images sont blanches ou floues, et les sons deviennent prépondérants, puisqu’on entend les choses avant de les voir. Le hors-champ prend d’un coup beaucoup d’importance, et la perception de l’espace en est fortement modifiée. 

Pour la troisième partie, qui montre les survivants évoluer dans la ville devastée, Meirelles a tourné en extérieurs à Montevideo et Sao Paolo. Pour les besoins du tournage, il a obtenu l’autorisation de fermer à la circulation certains quartiers pendant des journées entières afin de les remplir de débris. Une fois sur place, il voulait pouvoir tourner à la caméra portée dans toutes les directions, comme pour un reportage.

Ce qui ne l’empêchait pas d’improviser : lorsque lui ou son chef opérateur étaient inspirés par un lieu, ils s’y arrétaient pour tourner un plan en contrebande, sans autorisation.

Pour la petite histoire, l’auteur du scénario est l’acteur et cinéaste canadien Don Mc Kellar. Il joue également le rôle du voleur, l’un des premiers personnages à tomber aveugle. Etrangement, il a écrit pour son personnage une mort particulièrement horrible.

I'm blind.

Edit (h Piaf) : tout ce que je dis en-dessous reste vrai, seulement les défauts du film me reviennent bien plus en mémoire que les qualités que je lui avait trouvées... Problème de rythme, petit côté moralisateur et pervers... Du coup je descends à 7. L'annonce d'une future ...

Lire la suite
7
El-Lukiñho

Film de Fernando Meirelles, Blindness est l'adaptation du roman L'Aveuglement de l'écrivain et journaliste portugais José de Sousa Saramago (prix Nobel de littérature). « Le pays est frappé par une épidémie de cécité qui se propage à une vitesse fulgurante. Les premiers ...

Lire la suite
7
Moossye

Agréablement surpris !

Je m'attendais à un énième film avec des zombies et je me suis retrouvé face à un huis clos (la moitié du film) à l'image dé-saturée. Blindness est un film qui fait s'interroger sur la nature réelle des humains (privés d'un sens majeur, ils deviennent les pires bêtes) ...

Lire la suite
8
artificier
 
A voir également
Affiche du film CRAZY, STUPID, LOVE

à partir de

1.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Tokarev

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film 360

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film [Rec] 2

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film TELLE MÈRE, TELLE FILLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film A UNITED KINGDOM

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GUARDIANS

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film Ascenseur pour l échafaud (VERSION RESTAURÉE)

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film K-SHOP

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film L étoffe des héros

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés