BLUE JASMINE

Bientôt disponible
Drame - 2013 - Etats-Unis d'Amérique - 94 MIN - Tous publics

Tout commence lorsque Jasmine, qui a épousé Hal, un richissime homme d’affaires, quitte New York pour San Francisco. Le taxi la dépose devant l’immeuble banal d’un quartier populaire où habite Ginger, sa sœur. Caissière dans un supermarché, divorcée, mère de deux enfants, la précaire existence de la jeune femme contraste avec celle de sa sœur. Et pourtant, c’est à elle que...

6.6 / 10
6.6 / 10
1 min avant1 min avant
2 min après2 min après
Les avis surSens Critique
Laurent Bourdon
Laurent Bourdon
CHRONIQUEUR

Woody Allen a 76 ans (et demi !) lorsqu’il entame le tournage de Blue Jasmine, son 44e film en 46 ans de carrière. Après une parenthèse européenne, durant laquelle il tourna une demi-douzaine de films à Londres, à Barcelone, à Paris et à Rome, l’auteur de Manhattan retrouve son New York natal ainsi que San Francisco, pour, à nouveau, dresser le portrait d’une femme.

Jasmine, ou plus exactement Jeannette, mais elle préfère qu’on l’appelle Jasmine, est l’heureuse épouse de Hal, un homme d’affaires new-yorkais richissime ; elle est aussi la sœur, plutôt distante, de Ginger, caissière dans un supermarché de San Francisco, divorcée, mère de deux enfants et dont la précaire existence contraste singulièrement avec la sienne. Jasmine, c’est Cate Blanchett ; Ginger, c’est Sally Hawkins, déjà vue chez Woody Allen dans le Rêve de Cassandre en 2007.

Le très très riche mari de Jasmine, c’est Alec Baldwin, également déjà vu chez Woody Allen. C’était lui l’architecte revenant sur les pas de sa jeunesse dans To Rome with Love, un an plus tôt. C’était lui, aussi, le premier amour de Mia Farrow dans Alice, vingt-deux ans plus tôt. Voici donc Blue Jasmine, dont, seuls, Woody Allen, Cate Blanchett et Sally Hawkins possédaient le scénario complet pendant le tournage !

 
Dans le même genre vous pouvez trouver IL Y A LONGTEMPS QUE JE T'AIME (2008) (Autre portrait de deux soeurs très différentes, qui se retrouvent après une longue séparation.) ou encore HANNAH ET SES SOEURS (1986) (27 ans plus tôt, Woody Allen s’intéressait déjà au sort de quatre soeurs, bien différentes.).

Réalisé par