Bande Annonce de BODY SNATCHERS, L'INVASION CONTINUEDécouvrez la bande Annonce de BODY SNATCHERS, L'INVASION CONTINUE sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/2188/fond/2188_w_500.jpg
Abel Ferrara
Forest WhitakerGabrielle AnwarMajor CollinsMeg TillyTerry KinneyChristine EliseGeneral PlattR. Lee ErmeyG. Elvis PhillipsKeith SmithTonia Stewart

BODY SNATCHERS, L'INVASION CONTINUE

84 mn

Note de SensCritique :

6 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Abel Ferrara.

Casting : Forest Whitaker, Gabrielle Anwar, Major Collins, Meg Tilly, Terry Kinney, Christine Elise, General Platt, R. Lee Ermey, G. Elvis Phillips, Keith Smith. Tonia Stewart

Synopsis : Deuxième remake du célèbre film de Don Siegel, L'Invasion des profanateurs de sepultures. Dans cette version, les héros unissent leurs efforts pour lutter contre les extraterrestres mais aussi pour se battre contre une société déshumanisée.

Scénario : Billy Wirth, Dennis Paoli, Nevin Schreiner, Nicholas St. John, Stuart Gordon.
Musique : Joe Delia.
Pays : Etats-Unis d'Amérique
Tags : Fantastique / Horreur, Avec une ressemblance, Les Indispensables 80'.

à partir de

7.99
voir ce film

Vous l’avez sans doute remarqué, on ne traduit plus, en France du moins, les titres originaux. Ainsi Body snatchers est-il exploité sous le titre de… Body snatchers, quand les précédentes adaptations du roman de Jack Finney portaient un titre français. On ne sait pas s’il faut y voir un progrès, c’est en tout cas un signe des temps. Quoi qu’il en soit cela n’ôte rien à la réussite du film d’Abel Ferrara. Ni à celle du roman de Finney. Né en 1911, celui-ci a passé l’arme à gauche en 1995. Mais il reste un populaire auteur de SF dont le chef d’œuvre est ce Body snatchers adapté pas moins de quatre fois au cinéma. Le roman date de 1955, la première adaptation, signée Don Siegel, dont le titre français est L’Invasion des profanateurs de sépulture, la suit d’un an seulement. Filmé en noir et blanc, ne bénéficiant que d’un budget limité, le film n’en est pas moins un classique qui, comme nombre de séries B fantastiques des années 50, trahit le malaise d’une Amérique en proie à l’hystérie du maccarthysme, sans savoir exactement si le film dénonce la paranoïa ambiante ou s’il y participe. Peut-être un peu des deux. Quoi qu’il en soit l’idée du remplacement progressif de toute la population humaine par des clones sans expression ni sentiment est une idée purement géniale, qui méritait amplement que le cinéma s’y intéressât.

La seconde version est signée PhilipKaufman. Le titre français a rétréci au lavage, puisque nous n’avons plus que L’Invasion des profanateurs. Qui date de 1978, soit cinq ans avant ce qui reste le film le plus ambitieux de son réalisateur, L’Etoffe des héros, une fresque lyrique sur la conquête de l’espace par les Américains. On y croise quelques comédiens célèbres, tels Donald Sutherland, connu à l’époque pour être un comédien libéral (au sens américain du terme, c'est-à-dire de gauche). La morale politique en serait-elle changée ? En tous cas le vieux Don Siegel n’y trouve rien à redire, il vient même faire un peu de figuration sous les traits d’un chauffeur de taxi.

La troisième version, celle d’Abel Ferrara, Body snatchers donc, date de 1993. Si la parano originelle subsiste, force est de reconnaître que les effets spéciaux ont fait des progrès. Reste une quatrième version, en 2007, dont le titre a encore rétréci, puisque cette fois-ci, ne reste que Invasion. Une version signée Oliver Hirschbiegel, avec Nicole Kidman dans le rôle principal, Mais tout le monde s’accorde pour dire que le film manque d’âme. Et le cinéaste d’incriminer les studios, qui ne lui avaient pas accordé le fameux final cut. Ce n’est donc pas la meilleure version. Ni le meilleur film d’Hirshbiegel, dont La Chute, sur les derniers jours d’Hitler, avait quelques temps plus tôt impressionné les esprits. Mieux vaut donc retourner en 1993, et au film de Ferrara…

Abel Ferrara occupe une place bien particulièredans le cinéma américain d’aujourd’hui. C’est par le biais du gore et du porno qu’il se fait une place au soleil au tournant des années 80, avec des polars urbains qui de New York deux heures du matin à King of New York, en passant par China Girl, dénotent une évidente personnalité.

Mais d’aucuns pensent que son chef d’œuvre n’est autre que Bad Lieutenant, présenté à Cannes en 1992 dans le cadre d’Un Certain regard. Le regard que Ferrara porte sur le monde en général et la ville de New York en particulier n’est effectivement pas celui de tout un chacun. Sa fascination pour la marge, son attirance pour le chaos le signalent comme rebelle. Certains le présentent comme un « Bergman sous cocaïne ». On ne mènera pas une enquête de police pour déterminer la véracité de ces dires, mais il est évident que la parano est l’un des axes de son cinéma et sans doute de son existence. C’est pourquoi Body Snatchers ne dépare pas dans sa filmo, quoiqu’il s’agisse d’une œuvre de commande. Une œuvre de commande hollywoodienne, qui l’oblige à quitter New York pour Los Angeles, un film rondement mené et mis en scène avec goût en tout cas. Sans doute certains ont-ils tiqué sur le caractère très bien-pensant de l’idylle entre la jeune première et le pilote de chasse. Mais cela ne saurait nous faire oublier quelques idées formidables absentes des précédentes moutures. La scène où le petit garçon présente en classe un dessin différent de ceux, tous identiques de ses camarades, en dit long sur la menace qui rôde. Et le choix d’une base militaire comme décor unique semble devoir souligner que l’uniformité de la troupe est plus un danger qu’une protection. Peut-être l’ambigüité politique de départ s’est-elle muée en une franche dénonciation du danger totalitaire. Ce n’est qu’une piste, mais ce ne serait pas totalement étonnant venant de Ferrara, qui avouait étouffer en Amérique.

Le règne de Bush étant pour lui le comble de la régression, il était parti vivre en Italie, sur la terre de ses ancêtres.  Y a-t-il goûté aux délices de Capoue ? En tous cas son rythme de travail s’y est ralenti. Ce qui ne l’a pas empêché d’offrir à notre Juliette Binoche nationale d’incarner Marie-Madeleine dans un film où il a su faire montre de convictions religieuses personnelles mais sincères. Insaisissable Abel Ferrara !

T'empêches tout le monde de dormir...

Eniième version des invasions des profanateurs de sépultures, Body snatchers aurait pu être un grnad film fantastique mais Abel Ferrara n'a pas le souffle d'un John Carpenter pour faire une excellente série B aux sous-entendus politiques. L'histoire tarde à commencer et la ...

Lire la suite
8
will-e

Ma critique du film "Body Snatchers"

Troisième adaptation de Body Snatchers, c'est également le troisième sur 4 dans ma liste des préférés. Le premier étant celui de 78 et le second, L'Invasion. Mais Body Snatchers reste quand même une place de choix dans mon coeur puisque c'est la première version que j'ai ...

Lire la suite
7
VHS_Guy

Body Snatchers est un thriller d'horreur paranoïaque réalisé par Abel Ferrara, écrit par Stuart Gordon, Dennis Paoli, Nicholas St. John d'après une histoire de Jack Finney (L'Invasion des profanateurs)... Une œuvre de commande qui met en scéne Steve Malone (joué par Terry ...

Lire la suite
7
Eric31
A voir également
Affiche du film MAX ET LES MAXIMONSTRES

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film MARY

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film WELCOME TO NEW YORK (VERSION INÉDITE)

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film L ARME FATALE

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film BASTILLE DAY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film APPRENTICE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film IRREPROCHABLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SUICIDE SQUAD

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GENIUS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés