Bande Annonce de BRIGHT STARDécouvrez la bande Annonce de BRIGHT STAR sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/1873/fond/1873_w_500.jpg
Jane Campion
Abbie CornishBen WishawKerry FoxPaul SchneiderAntonia Campbell-HughesEdie MartinSamuel RoukinThomas SangsterAmanda HaleClaudia BlakleyGerard Monaco

BRIGHT STAR

114 mn

Note de SensCritique :

6.9 / 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Jane Campion.

Casting : Abbie Cornish, Ben Wishaw, Kerry Fox, Paul Schneider, Antonia Campbell-Hughes, Edie Martin, Samuel Roukin, Thomas Sangster, Amanda Hale, Claudia Blakley. Gerard Monaco

Synopsis : 1818, dans la campagne anglaise, John Keats, poète désargenté de 22 ans, rencontre Fanny Brawne, sa jeune voisine âgée de 18 ans. Il écrit, elle coud. Leur premier échange tourne à l’orage. Pour mieux cacher le coup de foudre qui déclenche chez eux une passion que rien ne pourra entraver. Sauf la mort.  

Scénario : Jane Campion.
Musique : Mark Bradshaw.
Pays : Australie | France | Royaume-Uni
Tags : Drame, Femmes historiques, Des femmes jeunes, Spécial couples, Anglais costumés, Des anglaises, Meilleurs films de l'histoire selon Télérama.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Bright Star est l’histoire d’un premier amour, enflammé, passionné et sublime. Elle a dix-huit ans, elle s’appelle Fanny Brawne, est l’aînée d’une famille de trois enfants, elle est érudite, un peu précieuse et coud merveilleusement des vêtements qu’elle arbore fièrement. Lui a vingt deux ans, il s’appelle John Keats et reste, de nos jours encore, l’un des plus grands poètes romantiques britanniques du XIXe siècle.

Jane Campion, réalisatrice néozélandaise titulaire de deux Palmes d’Or à Cannes, l’une pour son premier court métrage Peel, l’autre pour son troisième long, La Leçon de piano, l'aurait bien méritée, une nouvelle fois, du Palmarès, en 2009, lorsqu’elle présenta, en compétition au 62e Festival, ce magnifique film d’époque. Car au delà de la somptuosité des décors et des costumes, minutieusement reconstitués, ce qu’elle met en scène, c’est deux jeunes gens qui ressentent des sentiments éternels. Dans Bright Star, rien n’est purement décoratif. La nature célèbre la naissance de l’amour, des fleurs aux papillons, en passant par le vent qui vient gonfler les rideaux. Les saisons se suivent, les feuilles font place à la neige à la cime des arbres, la beauté du monde est omniprésente. Mais jusqu’à quand ? Car la laideur rôde : John est atteint de tuberculose…

Cinéaste de la femme, depuis ses débuts avec Sweetie et Un ange à ma table, Jane Campion observe la complexité d’être et d’aimer. Elle s’interroge aussi, ici, sur l’art, qui va se nicher en toutes choses : dans un ourlet chantourné comme dans une tournure de phrase. Jane Campion cisèle chaque détail, chaque plan, sans jamais sombrer dans le chichi. Et elle a trouvé, en Abbie Cornish et Ben Wishaw, les amoureux idéaux. Bright star le bien nommé est cette «brillante étoile» qui a la fulgurance d’un poème de Keats.

C’est en lisant la biographie d’Andrew Motion sur la vie du poète John Keats que Jane Campion découvrit l’histoire d’amour unique qui le lia à Fanny Brawne. Elle a voulu, en écrivant le scénario de Bright Star, prolonger l’émotion ressentie face à ce sentiment absolu, en restant le plus fidèle possible aux faits historiques, mais en inventant ce qui se passait entre les événements connus et répertoriés.

Les lettres et poèmes de Keats, ainsi que le journal intime de Fanny ont été, bien entendu, des éléments précieux. Dans son écriture, Jane Campion s’est concentrée sur Fanny, qui est la grande inconnue de l’histoire, et a développé le personnage en observant sa propre fille, Alice, née en 1994, et alors âgée de quatorze ans. Fanny est une personne bien dans son époque et en avance sur son temps : douée, volontaire, têtue, indépendante. Avec ce septième film, la réalisatrice Jane Campion ajoute une nouvelle héroïne à notre panthéon personnel. Fanny y rejoint la Janet d’Un ange à ma table, Ada de La Leçon de piano, ou Frannie de In the Cut, parmi d'autres femmes, belles et complexes, sensuelles et uniques, libres et combatives. Directrice d’actrices hors pair, Jane Campion fait de la jeune australienne, Abbie Cornish, vue dans Une grande année de Ridley Scott (2006) et Elizabeth, l’âge d’or de Shekhar Kapur (2007), une étonnante révélation. A la croire, elle n’est pour rien dans la qualité unique de ses interprètes féminines, en dehors du fait de les avoir choisies et accompagnées au cours du tournage. Lors de la sortie du film, elle déclarait : «Personne ne peut apprendre à un papillon comment voler. » D’où vient alors que même Meg Ryan était époustouflante et débarrassée de ses tics dans In the cut (2003) ? «Je ne minimise pas mon importance, disait encore Jane Campion : je suis la personne qui met tout en œuvre pour qu’elles se sentent bien sur le plateau et parviennent à donner le meilleur d’elles-mêmes !» 

Le film s’arrête au moment de la mort de John Keats, en février 1821. Dans la vie, on dit que Fanny Brawne prit le deuil pendant trois ans, qu’elle se maria en 1833 et eut deux enfants, mais qu’elle ne quitta jamais l’anneau que l’homme qu’elle aimait lui avait offert.

A Thing of Beauty

Une image somptueuse qui restitue à merveille ce XIXe romantique. Jane Campion nous avait déjà montré son savoir-faire dans La Leçon de piano ou Portrait de Femme, mais en même temps, et c'est toute l'originalité de la cinéaste, rien d'éthéré dans ses personnages. ...

Lire la suite
8
Aurea

Bright Star, un rayon de soleil.

C'est une histoire d'amour, une histoire poétique et, de poésie, c'est l'Angleterre du début du XIXème siècle, des paysages sublimes, des costumes magnifiques et une image magique. Je suis un peu désappointée quand je lis tant de critiques qui déplorent un côté "niais" ...

Lire la suite
9
Galadriel

Romantisme pur

Bright Star est le genre de film captivant auquel on adhère sans même s'en rendre compte. On est là, on se dit que la fille est pétillante bien qu'un peu peste, que le poète est séduisant et ne compose pas trop mal, que les costumes ont l'air d'époque, les images aussi ...

Lire la suite
8
Mlle_Nana
A voir également
Affiche du film L ASSASSINAT DE JESSE JAMES PAR LE LÂCHE ROBERT FORD

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film ROBOCOP

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film OH MY GOD !

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film CRAZY, STUPID, LOVE

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film BASTILLE DAY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film APPRENTICE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film IRREPROCHABLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SUICIDE SQUAD

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GENIUS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés