CAFÉ SOCIETY

À partir de 2.99 €
Comédie - 2016 - Etats-Unis - 96 MIN - VM - HD - Tous publics

New York, années 1930. Pour échapper aux querelles perpétuelles de ses parents et aux magouilles de son frère gangster, Bobby Dorfman part tenter sa chance à Hollywood et obtient (difficilement) un rendez-vous de son oncle Phil, agent d’acteurs puissant et reconnu. Celui-ci lui conseille de prendre tout d’abord contact avec la ville de Los Angeles et charge sa secrétaire Vonnie de véhiculer le jeune homme d’une villa de star à une autre. Au fil de leurs balades et discussions, Bobby ne tarde pas à tomber amoureux de la jeune femme, dont le cœur est déjà pris par un homme marié, certes, mais qui va bientôt quitter son épouse…

Réalisé par

6.4 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Isabelle Danel
Isabelle Danel
CHRONIQUEUR

Etant donné le rythme auquel tourne Woody Allen depuis ses débuts à la réalisation, rythme établi à un film par an depuis le milieu des années 1980, il y a un peu de tout dans ses œuvres de l’âge mûr : des réussites absolues (Le Sortilège du Scorpion de Jade, Match Point, Blue Jasmine, Magic in the Moonlight), des redites inutiles (Whatever works, To Rome with Love, L’Homme irrationnel), et de délicieuses variations sur un même thème. Café Society fait partie de cette dernière catégorie.

Un triangle amoureux, l’industrie du cinéma comme décor et les années 1930 pour la nostalgie. C’est aussi l’occasion pour le réalisateur de jouer la côte Est des Etats-Unis contre la côte Ouest, New York contre Los Angeles : d’un côté Brooklyn, ses habitats ouvriers et ses habitants parfois enclins à transgresser les lois ; de l’autre Hollywood, son faste et son lustre, ses mensonges et ses promesses non tenues.

Le jeune Bobby, plein d’espoirs en arrivant dans la cité des anges, découvre la patience et l’amour mais ne se prend guère de passion pour l’univers du cinéma dont il dit qu’il "l’ennuie à moitié et le fascine à moitié", il repartira d’où il vient pour devenir manager d’un des night-clubs de son gangster de frère.

On est en terrain connu avec l’extraordinaire savoir-faire de Woody Allen, son talent consommé pour les dialogues ("L’Amour sans retour fait plus de victimes que la tuberculose") et une ribambelle de personnages hauts en couleurs, interprétés par des comédiens merveilleusement dirigés en tête desquels Jesse Eisenberg, Kristen Stewart et Steve Carrell.

Mais ce serait oublier les acteurs brillantissimes dans des rôles secondaires, notamment, dans les rôles de Rose et Marty ; les parents de Bobby : Jeannie Berlin et Ken Stott. Enfin, au chapitre des nouveautés, Woody Allen tourne pour la première fois en numérique et inaugure aussi ici sa collaboration avec l’immense chef-opérateur triplement oscarisé pour Apocalypse Now, Reds et Le Dernier empereur : Vittorio Storaro.

FILMOTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Jesse Eisenberg

Film présenté lui aussi en 2016 au soixante-neuvième festival de Cannes.

Woody Allen

Une satire du monde d’Hollywood, à la fois émerveillée et désenchantée, comme Café Society.

THE SOCIAL NETWORK DE DAVID FINCHER  (2010)

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité

Disponible sur





Paiement sécurisé
Mode de paiement
Partenaires

Avec le service de téléchargement légal de films FilmoTV, regarder les meilleurs films sur vos supports préférés c'est tout de suite et en toute simplicité ! FilmoTV, une plateforme multisupports : PC classique, application système Android, iPhone et tablettes, Numericable, smartTV, c'est selon votre envie ! Profitez de vos films de parodie en abonnement VOD illimité ou de vos films d'histoire à regarder en téléchargement légal. Pour cela consultez nos espaces mode d'emploi ou comment s'abonner.