Bande Annonce de CASA GRANDEDécouvrez la bande Annonce de CASA GRANDE sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/8069/fond/8069_w_500.jpg
Fellipe Barbosa
Marcello NovaesSuzana PiresThales CavalcantiAlice MeloBruna AmayaClarissa PinheiroGentil CordeiroGeorgiana GóesMarília CoelhoSandro RochaVictor CameloChristian GazzettaLucas MendesRodrigo Mazza

CASA GRANDE

114 mn

Note de SensCritique :

/ 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Fellipe Barbosa.

Casting : Marcello Novaes, Suzana Pires, Thales Cavalcanti, Alice Melo, Bruna Amaya, Clarissa Pinheiro, Gentil Cordeiro, Georgiana Góes, Marília Coelho, Sandro Rocha, Victor Camelo, Christian Gazzetta, Lucas Mendes. Rodrigo Mazza

Synopsis : A Rio, Jean, un lycéen de 17 ans vit avec ses parents et sa soeur dans une somptueuse villa des beaux quartiers. Le jeune homme mène une existence très protégée et un chauffeur l'accompagne chaque jour à son lycée privé. En cachette, Jean se rend dans la chambre de Rita, la femme de ménage avec qui il discute tard dans la nuit. Ses parents devant affronter des difficultés financières, Severino, le chauffeur, est licencié. Jean prend alors le bus pour aller au lycée. Pendant les trajets, il rencontre Laura, une jeune fille d’un lycée public.

Scénario : Fellipe Barbosa, Karen Sztajnberg.
Musique : Patrick Laplan, Victor Camelo.
Pays : Brésil
Tags : Drame, L'Amérique hémisphère sud, Des jeunesses difficiles, Autour du monde, Des ados, Nouveautés.

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Jean, 17 ans, vit dans un cocon. Avec ses parents, des grands-bourgeois de Rio, il habite dans une luxueuse villa et un chauffeur le conduit chaque matin au lycée privé où il est inscrit. Cette bulle très confortable se fissure pourtant quand le père n’arrive plus à dissimuler qu’il est ruiné. Jean va devoir prendre le bus. L’occasion pour lui d’élargir son horizon et de devenir adulte .

Casa Grande est le premier long métrage de fiction de Fellipe Barbosa. Le réalisateur reconnaît volontiers que le scénario comporte une part autobiographique : alors qu’il était étudiant à New York, son père lui a caché qu’il avait tout perdu soudainement. Des années plus tard, avec cette réalisation en forme de récit d’apprentissage, il a imaginé ce qui aurait pu se passer s’il avait été présent pendant cette épreuve. 


Pour son personnage principal, Barbosa a fait appel à un débutant, Thales Cavalcanti, choisi parmi les élèves du Lycée Saint Benoît, où il a lui-même étudié. Ce portrait d’un adolescent à la croisée des chemins, qui dépeint avec justesse les rapports sociaux dans le Brésil d’aujourd’hui a été salué comme l’une des facettes du renouveau du cinéma brésilien. Au festival Ciné Latino de Toulouse pas moins de trois prix lui ont été décernés en 2014.

Fellipe Barbosa tenait à ce que sa scène d’ouverture qui présente la « casa grande », la vaste maison, soit « très forte et belle ». Il voulait que cette séquence où l’on voit le père sortir de la piscine et éteindre les lumières de la demeure permette à la fois de donner la mesure de cette maison et en même temps qu’elle introduise une touche d’humour avec la position de la caméra  placée à distance, comme détachée de l’action, et exigeant une attention soutenue du spectateur. Certains y ont également vu une réminiscence de MON ONCLE de Jacques Tati. Le réalisateur avoue n’y avoir pas pensé tout en ajoutant que  «nous perdons conscience de nos références ».

Au départ, la toute première version du scénario s’intitulait « Quotas ». Casa Grande s’est imposé ensuite. Ce titre a été choisi simplement parce que la maison est le décor quasi unique. Or Casa Grande est une référence importante dans la culture brésilienne, c’est le titre original d’un ouvrage de Gilberto Freyre sur les relations sociales au Brésil publié dans les années 30 et devenu dans sa traduction française, « Maîtres et esclaves ». A partir de ce choix de titre, le metteur en scène a compris que la question des quotas, un système mis en place par Lula pour les étudiants des minorités en 2006, ne devait pas être au premier plan et que le film devait se focaliser davantage sur la relation entre les employés et les patrons et en ce sens, il a beaucoup pensé à Freyre.

Pour en revenir à la dimension autobiographique de cette fiction, le réalisateur précise que s’il a intégré des éléments personnels, il s’est aussi beaucoup appuyé sur les apports des  acteurs. Ils ont construit les personnages avec lui, durant les répétitions. Et, par exemple, comme les personnages sont caractérisés par les différentes musiques qu’ils écoutent, elles correspondent à celles que les acteurs écoutent dans la vie. Les interprètes de Jean, Severino et Canulé ont d’ailleurs composé eux-mêmes les morceaux qu’ils jouent.

le contexte
A voir également
Affiche du film WINTER S BONE

à partir de

9.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film LE LAPIN DE VELOURS
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film KILTRO
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film DANS SES YEUX

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
En image
FilmoTV vous recommande
Affiche du film BASTILLE DAY

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film APPRENTICE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film IRREPROCHABLE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film SUICIDE SQUAD

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film GENIUS

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés