CASABLANCA

À partir de 2.99 €
Parce qu'"here 's looking at you, kid!"
Drame - 1947 - Etats-Unis d'Amérique - 99 MIN - VM - Tous publics
A Casablanca, pendant la Seconde Guerre mondiale, le night-club le plus couru de la ville est tenu par Rick Blaine, un Américain en exil. Mais l'établissement sert également de refuge à ceux qui voudraient se procurer les papiers nécessaires pour quitter le pays. Lorsque Rick voit débarquer un soir le dissident politique Victor Laszlo et son épouse Ilsa, quelle n'est pas sa surprise de retrouver dans ces circonstances le grand amour de sa vie...

Réalisé par

7.9 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Olivier Nicklaus
Olivier Nicklaus
CHRONIQUEUR
Selon le Top 100 de l'American Film Institute, Casablanca est le deuxième plus grand film américain de l'histoire du septième art, juste après Citizen Kane. Nommé huit fois aux Oscars, le film remportera trois récompenses et non des moindres : meilleur film, meilleur scénario et meilleur réalisateur ! C’est le film qui a fait d’Humphrey Bogart une star internationale, en lui ouvrant le champ des rôles romantiques, l’acteur étant jusque-là cantonné aux rôles de gangsters ou de détectives.

Quant à sa partenaire, Ingrid Bergman, c’est tout simplement son rôle le plus célèbre. Le film doit beaucoup à l’alchimie exceptionnelle entre ces deux acteurs charismatiques. Car le cœur du film est le conflit pour Rick alias Bogart entre l’amour et la vertu, c’est-à-dire entre son amour pour Ilsa et son devoir de faire ce qui est juste pour aider le mari de celle-ci. Ce conflit intime est articulé au contexte de la Seconde Guerre Mondiale dans la ville marocaine de Casablanca, alors contrôlée par le gouvernement de Vichy.

Le film ayant été tourné en 1942, soit en plein pendant la guerre dont le film se faisait l’écho, le scénario était remanié au jour le jour, fait exceptionnel pour un film de cette importance. Par exemple, le scénario ne disait pas lequel des deux hommes Ilsa choisirait à la fin. Désorientée par cette incertitude, Ingrid Bergman demanda conseil à Michael Curtiz qui lui repondit de "le jouer entre les deux". Ce n'est que deux semaines avant la fin du tournage que la décision fut finalement prise.

FILMOTV vous recommande

Même réal

Même casting

Pas si éloigné

Contexte

Michael Curtiz

LES ENCHAÎNÉS

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité