CAUCHEMAR BLANC

Parce que ce court de Kassovitz s'inspirait de Moebius
Drame - 1991 - France - 10 MIN - VF - HD - Tous publics

Ce deuxième court métrage de Mathieu Kassovitz est l’adaptation d’une courte bande dessinée de Moebius datant de 1974. De la planche à dessin à l’écran, le ton caustique vise à condamner le racisme ordinaire d’une bande d’idiots auxquels Yvan Attal et Jean-Pierre Daroussin, notamment, prêtent leurs traits. Si le ton est d’abord à la farce, le réalisateur ridiculisant...

6.1 / 10
6.1 / 10
1 min avant1 min avant
Stéphane Kahn
Stéphane Kahn
CHRONIQUEUR

Ce deuxième court métrage de Mathieu Kassovitz est l’adaptation d’une courte bande dessinée de Moebius datant de 1974. De la planche à dessin à l’écran, le ton caustique vise à condamner le racisme ordinaire d’une bande d’idiots auxquels Yvan Attal et Jean-Pierre Daroussin, notamment, prêtent leurs traits. Si le ton est d’abord à la farce, le réalisateur ridiculisant volontiers les bras cassés organisant cette sinistre « ratonnade », le réel revient in fine de plein fouet et les rires s’étranglent, préfigurant de façon manifeste la veine engagée et sociale du futur réalisateur de La haine.

 
Dans le même genre vous pouvez trouver CARNE (Parce que ce moyen métrage (40 minutes) de Gaspar Noé choqua son public en l'obligeant à écouter les pensées sombres d'un boucher raciste à la dérive.) ou encore LA HAINE (Deuxième long métrage de Kassovitz après "Métisse", "La Haine" est un film-choc qui rencontra un grand succès. Durant leur errance dans Paris, les jeunes de banlieue rencontrent un groupe de racistes qui rappelle ceux de "Cauchemar blanc".).

Réalisé par

Même réal

Même casting

Pas si éloigné