Bande Annonce de CE DONT RÊVENT LES FILLESDécouvrez la bande Annonce de CE DONT RÊVENT LES FILLES sur FilmoTVhttp:////content.filmotv.fr/elts/programmes/1949/fond/1949_w_500.jpg
Dennie Gordon
Amanda BynesAnna ChancellorColin FirthEileen AtkinsKelly PrestonChristina ColeJonathan PryceOliver JamesSylvia SymsJames GreenePeter ReevesSoleil Mcghee

CE DONT RÊVENT LES FILLES

101 mn

Note de SensCritique :

/ 10
voir la bande annonce

Réalisateur : Dennie Gordon.

Casting : Amanda Bynes, Anna Chancellor, Colin Firth, Eileen Atkins, Kelly Preston, Christina Cole, Jonathan Pryce, Oliver James, Sylvia Syms, James Greene, Peter Reeves. Soleil Mcghee

Synopsis : Daphne, qui vit à New York avec sa mère, décide, le jour de ses 17 ans, de s’en aller à Londres à la rencontre du père qui lui a toujours manqué et qui ignore tout de son existence. Celui-ci, lord Dashwood, homme politique en vue, appartient à l’une des plus anciennes familles de l’aristocratie. L’arrivée inopinée de la petite Américaine met à mal les codes de bienséance britanniques. 

Scénario : Elizabeth Candler, Jenny Bicks.
Musique : Rupert Gregson Williams.
Pays : Etats-Unis d'Amérique
Tags : Comédie, Comédies américaines, Une ville : Londres, Soirée entre filles.

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
voir ce film

Ce dont rêvent les filles, c’est surtout ce dont rêve Daphne. Petite américaine de 17 ans, candide mais déterminée et intrépide, elle a été élevée par sa seule mère et rêve, depuis toujours, de connaître son père, un lord anglais qui ignore son existence. Mais comme rêver ne suffit pas, elle s’embarque pour Londres, décidée à se confronter à la réalité. Ce qu’exprime plus nettement le titre original du film : What a girl wants.

Réalisé en 2003 par Dennie Gordon, cinéaste américaine qui a beaucoup œuvré pour la télévision (elle a signé de nombreux épisodes d’Ally McBeal et de The practice), Ce dont rêvent les filles  est le remake de Qu‘est-ce que maman comprend à l’amour ?, de Vincente Minnelli, un film de 1958 lui-même adapté d’une pièce de théâtre, avec Rex Harrison, Kay Kendall et Sandra Dee. A l’origine du projet,  Denise Di Novi, productrice longtemps complice de Tim Burton (Edward aux mains d’argent, Batman, le défi, L'étrange Noël de monsieur Jack et Ed Wood se sont faits avec elle !), qui rêvait d’une comédie sentimentale. 

Amanda Bynes, pétulante blonde de tout juste 17 ans comme son personnage, est la délurée Daphne, la petite Américaine qui vient mettre sens dessus-dessous le monde très guindé de la haute société londonienne. Vedette depuis ses 13 ans de The Amanda Show, à la télévision, Amanda Bynes est une star, la coqueluche des adolescents et de beaucoup de leurs parents. C’est le très distingué et very british Colin Firth, tout juste sorti d’une adaptation d’Oscar Wilde, L’importance d’être constant, qui est son père, tandis que l’Américaine Kelly Preston (qui fut dans Où sont les hommes ?, de Forest Whitaker, en 1995) est sa mère bohème. 

Kelly Preston, incarnant une chanteuse professionnelle, a tenu à interpréter elle-même ses chansons, alors que la production envisageait de la faire doubler. Au terme d’un travail opiniâtre, elle a donc enregistré les trois morceaux impartis par son rôle, parmi lesquels un tube de Céline Dion, Because you loved me.

La partie londonienne du film a été intégralement tournée en décors naturels. Avant même d’avoir obtenu l’aval de la production, la réalisatrice, Dennie Gordon, s’en était allée à Londres faire ses repérages et, tant qu’elle y était, rencontrer Colin Firth pour lui proposer le rôle – qu’il a accepté sans peine. Entre deux Harry Potter, les régisseurs d’extérieur Nicolas Daubeny et Robin Higgs ont indiqué les lieux de tournage appropriés. C’est au West Wycombe Park, dans le Buckinghamshire, qu’a été trouvée l’opulente résidence Dashwood, pur bâtiment du XVIe siècle. Et, au cours de sa balade londonienne, Daphne s’est retrouvée à l’Académie navale royale de Greennwich, à la Lancaster house, au Royal Air Force Halton, à Henley (où sont les régates) et au Borough market. Shay Cunliffe, la chef costumière, a souhaité donner à chacune des fêtes qui ponctuent le film, un style et une couleur particuliers. C’est ainsi qu’elle a choisi, pour la scène de la présentation de Daphne, une thématique noir et blanc, s’inspirant directement de My fair lady, de George Cukor. Pour vêtir la très nombreuse figuration du film, qui compta parmi elle d’authentiques représentants de la haute société britannique, elle a également requis les services de plusieurs grandes maisons de couture londoniennes. Et ceux du joailler Bulgari qui, quant à lui, prêta, sans ciller, de précieux bijoux d’une valeur de plus d’une centaine de milliers de dollars.

A quelques jours de la sortie américaine de Ce dont rêvent les filles, son affiche a été retouchée. Un symbole de paix y figurant et la guerre d’Irak venant de s’engager, la production a préféré gommer tout signe qui eût pu suggérer une éventuelle prise de position idéologique.

A voir également
Affiche du film LE DISCOURS D UN ROI

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film ST TRINIAN S: PENSIONNAT POUR JEUNES FILLES REBELLES
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film DATE LIMITE

à partir de

2.99
Inclus danspassillimite
 
Affiche du film VALENTINE S DAY

à partir de

2.99
-50%
pour les abonnés
 
FilmoTV vous recommande
Affiche du film COMME DES BETES

à partir de

4.99
 
Affiche du film THE WAVE

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film DANS L OMBRE DE TEDDY RINER

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film AMERICAN NIGHTMARE 3 : ELECTIONS

à partir de

4.99
 
Affiche du film INSAISISSABLES 2

à partir de

4.99
-50%
pour les abonnés
 
Affiche du film LA TORTUE ROUGE

à partir de

3.99
-50%
pour les abonnés