CHOPPER

Bientôt disponible
0
Fantastique / Horreur - 2001 - Australie - 90 MIN - interdit aux moins de 16 ans
Un prisonnier australien, Mark Read, dit « Chopper » regarde un portrait de lui à la télévision. Il y a vingt ans, déjà incarcéré, il avait tué un autre détenu pour prouver sa suprématie. Mais sa tête avait été mise à prix et son seul ami, Jimmy, chargé de le tuer. Blessé, Chopper avait alors demandé en vain son transfert vers un autre pénitencier. En guise de prestation, il s’était coupé les oreilles avant d’être hospitalisé.

Réalisé par

6.4 / 10
1MNavant
2MNaprès
Les avis sur Sens Critique
Philippe Rouyer
Philippe Rouyer
CHRONIQUEUR

Chopper est le surnom du célèbre criminel australien Mark Brandon Read qui a écrit de nombreux best-sellers en prison. Adapté de son autobiographie, Chopper, le film marque les débuts dans le long métrage du réalisateur australien Andrew Dominik, diplômé de la Swinburne Film School de Melbourne en 1988. Avant ce coup d’essai, Dominik s’était illustré dans le spot publicitaire et le vidéo-clip. En 2007, il a confirmé qu’il comptait parmi les cinéastes importants des Antipodes en remportant un succès international avec son deuxième long métrage, L’Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford, avec Brad Pitt dans le rôle du célèbre bandit.

C’est le vrai Mark Brandon Read qui a suggéré que la production engage Eric Bana pour l’incarner. A l’époque, le comédien australien n’avait pas encore triomphé en prince Hector dans Troie ni dans la peau verte de Hulk. C’était un comique, qui après avoir fait ses premières armes dans les cabarets, s’était fait remarquer sur le petit écran, dans une émission très populaire créée en 1993 Full Frontal.  Donner ce rôle de criminel à un comique n’était toutefois pas totalement un contre-emploi, la fantaisie du comédien renvoyant à la mythomanie de Chopper qu’on soupçonne d’avoir inventé nombre de ses exploits.

Le film a remporté en 2000 trois Awards de l’Australian Film Institute, l’équivalent de nos Césars, à savoir ceux du meilleur réalisateur, du meilleur acteur et du meilleur second rôle masculin. Et lors de l’édition 2001 du festival du film policier de Cognac, il a obtenu le Grand Prix ainsi que le Prix de la critique.
Contexte

Eric Bana

Andrew Dominik

HULK

Vous aimerez peut-être dans le Pass Illimité

Pas si éloigné